La Haute Autorité de la Communication (HAC) a rencontré ce lundi, 20 janvier 2020, les représentants des partis politiques candidat aux législatives 2020 et des medias publics et privés en république de Guinée. L’objectif était d’échanger sur le déroulement de la campagne électorale pour les élections législatives du février 2020.

Après plus de 2heures d’entretien, le porte-parole des commissaires, Dr Sékouna Keita est revenue sur l’objectif de la rencontre.

D’entrée, il a rappelé que la loi impose a la HAC et le ministère de la communication a l’occasion des élections en république de guinée de tout mettre en œuvre pour assurer la couverture de la campagne électorale et permettre a l’ensemble des candidats de bénéficié d’un accès équitable au media de service public.

«Des dispositions dont il a été question par rapport à cette couverture médiatique, nous avons voulu échanger avec les partis politique sur le mécanisme qui est mis en place pour assurer la couverture de l’ensemble des candidats au scrutin proportionnel et uni nominal sur le territoire nationale. Nous avons également profité de cette occasion pour procéder au tirage au sort qui détermine en toute impartialité l’ordre de passage des différents partis politiques dans les medias d’Etat », explique-t-il.

Selon lui, c’est la HAC qui définie les modalités d’organisation de la campagne électorale dans les medias publics et fait des proposions au ministère de la communication. «C’est  ce que nous avons fait. Nous avons eu plusieurs réunions de travail avec le cabinet du ministre et les représentants des medias publics. Nous avons définie le teiming, mais il faut attendre que les mesures qui sont prises fassent l’objet d’un arrêté du ministre pour que nous puissions informer exactement l’ensemble des candidats. Ce qui reste claire, chaque candidat sera traiter au même pied d’égalité que les autres. Il n’aura pas de traitement de faveur », promet-il.

Pour finir, il a demandé aux journalistes de faire preuve de responsabilité. «Nous demandons aux journalistes de faire preuve de responsabilité et savoir que leur rôle est essentiel dans la préservation de la paix et la quiétude dans notre pays », lance-t-il.

Pour sa part, Mohamed Cissé, président du parti démocrate conservateur (PDC) se réjouit au déroulement de tirage au sort et rassure qu’il est fin prêt pour ces élections législatives du 16 février prochain.

 Camara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here