En tournée européenne, l’artiste dans une vidéo publiée avait fait cas d’une agression de la part de son promoteur Koné Ibrahima dit IB.

Après 24 heures passées garde à vue, Koné Brahima, agresseur d’Eudoxie Yao a été libéré dans la soirée d’hier jeudi, selon  de sources proches du dossier.

Selon les informations fournies, le promoteur aurait soutenu qu’il n’était pas à la base de cette agression et que c’est l’artiste en voulant s’attaquer à lui qui s’est faite cette blessure.

Eudoxie Yao, sauf changement de dernière minute, regagnera Abidjan ce samedi après sa mauvaise expérience parisienne.

Koaci info