Dans la nuit du mardi 21 à mercredi 22 janvier 2020 à Madina casse dans la commune de Matam, dix véhicules ont été calcinés par des inconnus. C’est avec une forte émotion que les travailleurs de cette localité ont appris cette nouvelle.

Rencontré, le coordinateur de la casse, Elhadj Djiba Konaté, pense que cette façon de faire est une simple provocation. « On ne connait pas les causes de l’incendie mais, nous savons que c’est une provocation. Nous, on ne répond pas les provocations. On a été saisi de l’incendie de 10 véhicules par la gendarmerie et la police », indique t-il.

Selon lui, les victimes resteront derrière les autorités en place pour des fins d’enquête. « Si nous répondons à cette provocation, nous allons bruler tout Conakry. Mais, ce n’est pas normal », a-t-il déclaré.

Rédaction