Lors de son passage à Faranah le jeudi dernier, le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a invité à ses militants de frapper ceux qui saccageront les urnes au jour du vote. Le parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) a fustigé ce propos du Président de la République. C’était au cours de son assemblée générale ordinaire tenue ce samedi, 22 février 2020 à Nongo dans la commune de Ratoma.

Mohamed Lamine Kaba, coordinateur national chargé des affaires administratives du parti, a déclaré que ces propos ne reflètent pas l’amour que doit avoir un patriote pour son pays.  «Quand on aime son pays, on ne demande pas à des guinéens de frapper d’autres guinéens. On ne le fait pas. Parce qu’en le faisant, nous incitons à la violence. Et, la violence appelle à la violence. Et, la violence ne peut entraîner que le chaos. Quand on aime son pays, on fait la promotion de la paix. Mais, surtout on applique la justice et on la laisse faire son travail. Et, on permet à la justice de fonctionner ».

Poursuivant, le coordinateur du PADES a invité le peuple de Guinée de faire attention. « L’irresponsabilité et le mensonge ne peuvent amener qu’au désordre. Ça ne peut amener nulle part. Aujourd’hui, nous sommes à la croisée des chemins. Nous sommes dans une situation où il faut que nous réagissions », dénonce-t-il.

Pour finir,  il a convié aux militants et sympathisants du PADES à une forte mobilisation pour donner l’assaut final la semaine prochaine  contre l’adoption d’une nouvelle constitution.

Camara

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here