Les choses commencent à être sérieuses en république de Guinée. Après le tribunal de Labé, la résidence du préfet de Lelouma a été saccagée et plusieurs véhicules administratifs brûlés par des manifestants contre le 3ème mandat pour Alpha Condé. L’acte s’est produit dans la journée du mardi 14 janvier 2020.

Selon nos informations, cette escalade de violence dans la commune urbaine de Lélouma est intervenue quelques minutes après le départ du contingent militaire déployé sur le terrain depuis lundi soir, suivi de celui du préfet, Mohamed Deen Camara qui aurait difficilement accepté de quitter sa résidence de fonction.

Nous y reviendrons !

Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here