Le pays a reçu hier cinq spécimens en provenance de Belgique et qui doivent démarrer leurs opérations dans les centres de prise en charge de Covid-19, selon les autorités.

Les humanoïdes portant chacun un nom rwandais, aideront au dépistage, à la livraison de nourriture, de médicaments dans les chambres des patients et auront la capacité de relier un médecin et un patient par vidéoconférence, à en croire les explications du ministère Rwandais de la Santé.

Le Dr Daniel Ngamije, ministre de la Santé du Rwanda, a déclaré à la BBC que le but principal des humanoïdes est de réduire les risques et protéger les agents de santé exposés à l’infection lorsqu’ils soignent des patients atteints de Covid-19.

Pour les deux centres de traitement que nous avons actuellement, nous avons besoin de robots supplémentaires pour d’autres tâches telles que la désinfection dans l’espace public et nous travaillons sur ce point pour les obtenir explique le Dr Ngamije.

Le ministère de la Santé a déclaré que ces robots ont la capacité «de contrôler 50 à 150 personnes par minute, de capturer des données et d’informer les agents en service des anomalies détectées».

Ces humanoïdes sont fabriqués par Zorabots, une société de technologie basée en Belgique, peuvent également avertir si quelqu’un ne porte pas ou s’il porte son masque de manière incorrecte. Ils peuvent aussi enregistrer numériquement les données des patients.

Le Rwanda compte deux installations de traitement de la Covid-19. Une à la périphérie de la capitale Kigali et une autre dans la ville de Nyamata, dans le sud-est du pays.

Le pays de Paul Kagamé enregistre à ce jour 297 cas de coronavirus dont 203 guérisons aucune personne n’en est décédée.

Bbcafrique.com