Après plus de deux heures d’audience, le procès des membres du FNDC (Abdouramane Sanoh, Sékou koundono, Bill de Sam et autres) a été reporté au vendredi, 18 octobre 2019 par le procureur de première instance de Dixinn Sidy Souleymane Ndiaye.

Selon maitre Traoré, porte parole du collectif pour la défense des accusés, l’infraction qui l’aurai reproché , ce sont les faits de manouvres et actes de nature a compromettre la sécurité publique et apporté gravement atteint a l’ordre publique. «  Nous constatons a l’issus de cette audience, aujourd’hui en guinée lors que vous appeler des citoyens à manifester de façon républicaine de façon pacifique, vous commettez une atteinte grave à la république. Lors que vous demandez aux entreprises de fermer pour ne pas être victime de vandalisme, de ne pas être victime de violence. Lors que vous demandez aux citoyens de rester à la maison pour ne pas que les contres manifestants les agressent, vous commettez une atteinte grave à l’ordre publique. C’est pour cette raison que nous sommes là pour démontrer a l’opinion nationale et internationale, nous n’allons pas laissez passer cette injustice, il ya des avocats qui sont mobilisés, qui seront jusqu’à la fin de toutes ces procédures là puisse que force doit rester à la loi », explique-t-il.

Barry

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here