1ère édition d’AFRO HAIR BEAUTY : la promotion de la coiffure made in guinea à l’honneur

0
68

Le festival AFRO HAIR BEAUTY s’est tenu du 13 au 14 octobre 2013 à Conakry dans la commune de Kaloum. C’est une initiative de la fondation d’impact africain qui a mis en évidence la promotion de la culture africaine en général et celle guinéenne en particulier.

Lors des festivités de clôture de cet évènement très orienté vers la promotion du contenu local, les organisateurs ont fait mention de la nécessité d’améliorer la perception de ceux qui évoluent dans le domaine de la coiffure. Parce qu’estiment-ils que la coiffure est une activité à part entière.

Plusieurs stands ont été au menu de cette rencontre, à savoir : la restauration, les salons de coiffure, la vente de produits cosmétiques made in guinea, des expositions d’entreprises et d’associations, mais aussi des stands pour la mode et l’artisanat.

Dans son discours de clôture, Bintou Camara, l’initiatrice de AFRO HAIR BEAUTY FESTIVAL et Présidente de la fondation d’impact africain a apporté des éléments de réponse en termes d’objectifs de cette initiative.

«L’objectif principal de ce festival c’était avant tout de valoriser ce que nous avons ici comme identité culturelle. À travers notamment la promotion de la coiffure africaine et c’est ce qui a été fait. Au-delà de ça il y a eu des formations que nous avons offertes à plus de 200 personnes aux techniques de saponification, au maquillage artistique, à la coiffure africaine. Il y a eu des expositions de vente de produits issus de l’artisanat guinéen», a-t-elle souligné.

De poursuivre, elle affirme sa satisfaction pour la réussite de cet événement et lance un appel à l’endroit des partenaires techniques et financiers avant de faire la promesse d’encourager la participation d’autres pays africains lors des prochaines éditions.

«Je suis très satisfaite du déroulement de cette première édition de ce festival parce que nous avons pu mobiliser à ce jour plus de 200 salons de coiffure sur le plan national. Nous avons aussi pu mobiliser les maquilleurs, les stylistes et tous ceux qui sont dans le domaine du made in guinea. En ce qui concerne les prochaines éditions nous demandons un accompagnement des autorités parce que nous faisons de la valorisation de notre patrimoine culturel. Donc j’aimerais que les partenaires s’y intéressent parce que c’est l’image de la Guinée qui est à promouvoir.

Au-delà de ce que nous faisons avec nos propres fonds pour qu’on puisse pour la prochaine édition élargir ce festival sur le plan national et aussi faire en sorte que la participation des pays de la sous-région soit incluse. Donc c’est pour que la sensibilisation de la valorisation des coiffures africaines soit prise en compte», a-t-elle précisé.

Pour sa part, Ali Bangoura directeur de projet dudit festival estime que c’est un projet social d’intégration. «C’est un sentiment de joie malgré les nombreuses difficultés liées à l’organisation de ce spectacle nous avons tenu le pari de faire la promotion de la culture à travers la coiffure, les produits capillaires et en mettant en avant uniquement les salons de coiffure. C’est donc un projet social d’intégration et nous sommes très fiers de pouvoir le réaliser. Compte tenu du fait que c’est notre première expérience on prendra note des imperfections pour mieux élaborer la mise en œuvre des prochaines éditions de AFRO HAIR BEAUTY FESTIVAL», a-t-il affirmé.

Mariam Condé gérante du salon afro save napi défini l’initiative comme étant une opportunité de sensibilisation de la gente féminine sur la nécessité de s’approprier du made in guinea.

«Je me réjouis de notre contribution pour la beauté de la femme africaine. Parce que je fais de la sensibilisation autour de ça depuis un certain moment. J’ai souvent parlé du défrichage des cheveux et les conséquences des produits chimiques sur les cheveux des femmes qui les utilisent sans en tenir compte. Donc ça été une grande opportunité pour moi de profiter de ce événement pour continuer à sensibiliser les jeunes filles et les femmes pour les insister à aussi avoir de l’intérêt pour la coiffure. Je profite de cet événement pour vraiment remercier les organisateurs pour cette initiative qui prônent la coiffure made in guinea», dit-elle.

 

Faut-il rappeler qu’il y a aussi eu des présentations artistiques et des démonstrations de coiffure au profit des participants pour promouvoir les talents des coiffeurs ayant pris part à ce rendez-vous esthétique. La rencontre a pris fin par des récits de contes, des prestations artistiques, des défilés de mode. Des présents ont aussi été offerts aux structures et salon de beauté pour leur participation mais aussi leur accompagnement à la promotion de la culture guinéenne.

Amadou Kanté

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here