0
127

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé ce mardi après-midi, les résultats globaux provisoires de l’élection présidentielle du dimanche 21 février 2021. C’est le candidat du PNDS Tarayya au pouvoir, Bazoum Mohamed, qui est arrivé en tête avec 55,75% des voix devant le candidat du RDR Tchanji soutenu par l’opposition, Mahamane Ousmane, qui  recueille 44,25% des suffrages exprimés valables. Les résultats devront être confirmés par la Cour constitutionnelle mais déjà l’opposition a dénoncé « un hold up électoral » et  a annoncé qu’elle ne reconnaitra pas la victoire de Bazoum à la tête du pays.

Des heurts ont d’ailleurs éclaté dans la capitale Niamey et dans la ville de Zinder en marge de la proclamation des résultats. Des manifestants de l’opposition qui contestent les résultats s’opposent en plusieurs endroits de la capitale aux forces de l’ordre et la situation est tendue, en attendant la déclaration de l’opposition CAP21 annoncée pour les prochaines heures.

Dans la soirée, Bazoum a affirmé avoir adressé un message à Mahamane Ousmane pour lui demander de « faire en sorte que pouvoir et opposition regardent dans la même direction et que nous nous donnions la main, pour faire face aux défis auxquels notre pays est confronté ». Il a choisi d’afficher sang froid et pondération, félicitant son adversaire, dont il salue le score « excellent ».

Une attitude toute étudiée qui tranche avec les propos très virulents de l’opposition. Retiré à Zinder, Mahamane Ousmane n’a pas encore réagi publiquement. De son côté, lors de la proclamation des résultats, le président de la Céni a rappelé qu’ils sont provisoires et soumis à l’analyse de la Cour constitutionnelle.

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here