Abandon des MGF: une stratégie d’intervention des leaders religieux mis en place en Guinée

0
41

Le secrétariat général des affaires religieuses a procédé ce vendredi 19 février 2021, à la présentation du plan de mobilisation des ressources pour la mise en œuvre de la stratégie d’intervention des leaders religieux pour l’abandon des MGF.

Dans son intervention, le chef de cabinet a tout d’abord affirmé que la question de la protection des femmes et des enfants est une prescription divine et donc une obligation pour tout religieux, car Dieu Le Tout Puissant accorde un grand respect pour les femmes.
Et d’ajouter : ” C’est dans cette dynamique que mon département a adopté une Stratégie d’intervention des Leaders Religieux pour la promotion d’abandon des MGF pour la période 2019-2023″, a-t-il ajouté.

Pour atteindre l’objectif, il indique ceci : ” un montant 4 775 000 000 GNF doit être mobilisés pour accélérer la mise en œuvre de cette stratégie. La contribution de mon département s’élève à 605 000 000 GNF soit 7,89%. Pour accroitre d’avantage notre Contribution. j’ai pris l’engagement lors de la séance de plaidoyer organisé le Mercredi 11 février 2020 par les membres de l’équipe focale MGF de mon département de mener des démarches afin de créer une ligne budgétaire MGF au niveau du SGAR. A travers ces chiffres vous Comprendrez que mon departement compte sur ses partenaires afin de l’accompagner dans cette dynamique”, a-t-il indiqué.

Revenant sur l’objectif des discussions, le point focal du projet au niveau du SGAR, El hadj Aboubacar Sidiki Nabé a précisé que: ” cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale d’intervention des leaders religieux dans la promotion de l’abandon de la mutilation génitale féminine. Dans cette stratégie, Il était question d’inviter les partenaires techniques et financiers de la Guinée au tour de cette stratégie, pour que chacun voit ce qui est en rapport avec sa mission et puisse vraiment appuyer le gouvernement guinéen qui s’investit beaucoup dans le cadre de la promotion de l’abandon de la MGF en Guinée », a-t-il précisé.

Poursuivant, « nous avons envoyé ces stratégies aux partenaires techniques et financiers qui les ont parcourues. Donc, c’est à eux maintenant de prendre position par rapport à ceux dont ils peuvent appuyer techniquement et financièrement. A l’issue de cet atelier, nous pensons qu’il y aura beaucoup de positionnement en termes d’appui. Et, financièrement au niveau des partenaires de la Guinée pour la protection des filles et femmes de Guinée », espère El hadj.

Bolokada Sano 

 

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here