Aboubacar Soumah : «Je ne pense pas que l’implication du Kountigui puisse porter fruit »

0
411

L’implication du Kountigui de la Basse-côte dans la crise qui paralyse le secteur de l’éducation, ne semble pas rassurer le syndicat à l’origine de cette grève, qui malgré sa main tendue estime que le gouvernement « reste figé sur sa position de ne pas prendre en compte les revendications des enseignants  ».

Connu pour son franc-parler, le secrétaire général du SLECG, explique qu’en pareilles circonstances, seule la grève déjà en cours pourrait faire plier le gouvernement dans cette épreuve de force.

« Je ne pense pas que l’implication du Kountigui puisse porter fruit, parce que le gouvernement reste déjà campé sur sa position. Donc, ce n’est pas un Kountigui qui peut faire infléchir le gouvernement, il est déjà figé et le premier ministre l’a dit et signifié. C’est seulement la grève qui peut les faire fléchir, donc, nous aussi nous ne comptons que sur notre grève », a lâché Aboubacar Soumah.

Au cours de cet entretien téléphonique, Aboubacar Soumah, a réitéré la position des enseignants à rester à la maison jusqu’à l’obtention de quelque chose sur les huit millions qu’ils réclament comme salaire de base.

Kindia camara

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here