Affaire Souapiti : Junior Papataki condamne l’acte de certains travailleurs et interpelle 

0
155

En Guinée c’est devenu monnaie courante de s’attaquer à des grandes personnalités et mettre leurs vie privée sur la toile ou à la place publique. Ce fut le cas de Foromo Denis Sagno, Directeur général chargé de l’administration et des finances du projet d’aménagement Hydroélectrique de souapiti qui a été victime par certains travailleurs de Souapiti, selon eux pour le refus de payement de leurs salaires.

Tres touché par cet acte, Guilavogui Robert Kaliva connu sur le nom de Junior Papataki n’a pas tardé à réagir par rapport cette situation.

Dans son intervention, Junior Papataki n’a pas caché sa colère, qui se dit profondément touché par cet acte de certains travailleurs de Souapiti. ” Je suis a plus d’un titre touché par cet état de fait parce que tout simplement nous sommes tous des guinéens et nous savons tous comment notre pays fonctionne. Entant que jeune ressortissant de la région forestière ça m’écœure, parce que nous n’avons pas beaucoup de cadre, le peu que nous avons et qui se battent dans la logique de l’esprit du chef de l’Etat et qu’ils soient pris pour compte dès fois pour des futilités ça m’écœure”, s’est-il indigné.

A en croire le Junior Papataki, Monsieur Foromo Denis Sagno est quelqu’un de discret et serein il n’a pas essayer de les répondre, mais nous à la base nous savons qui il est. ” Ces gens profitent de cette timidité qu’il a pour pouvoir lui coller des choses qu’il n’est pas. Ce n’était pas le lieu de pouvoir le faire parce qu’il y a des audits qui se passe en Guinée on le connait, il ya eu beaucoup trucs ici. Mais il faudrait que cela se cesse à l’endroit des cadres de la région forestière, parce qu’il y a un acharnement qui est là”.

Parlant du projet Souapiti, il admet que c’est une avancée en terme de desserte en courant électrique que les guinéens doivent être fières.

En outre, il déplore l’acte de certains travailleurs de Souapiti et interpelle ces frères à mettre fin à cette pratique. “Je ne peut pas indexer quelqu’un, je ne fait que dénoncer l’acte que je ne trouve pas bien et ça doit changer et d’attirer l’attention de la Haute autorité pour que tout ne soit pas pris en compte. En Guinée c’est devenu monnaie courante d’alors qu’on veut évincer quelqu’un on commence à l’exposer d’une certaine manière comme s’il était le premier à avoir des propriétés. Qu’ils dénoncent leurs problèmes en vue de trouver une solution mais ce n’est pas en exposant la vie privée des gens. Ce qui me fait très mal, quand nos frères sont utilisés dans ce cadre pour s’attaquer à leurs frères ça c’est dangereux et c’est la meilleure façon de pouvoir les abattre, on les manipule pour pouvoir abattre leurs propres frères”, a-t-il déploré.

Pour terminer, ce jeune activiste ressortissant de la région forestière estime qu’on doit juger les gens en fonction de leurs valeurs intrinsèques pas en fonction de l’ego de qui que ce soit tant que la personne est dans la vision du chef de l’Etat qui lui a commis à la tâche. Il y a lieu quand nous devons poser quoi que ce soit comme acte qu’on réfléchisse un peut sur le parcours de la personne, la vision de la personne et sa crédibilité au sein de sa société.

Bolokada Sano 

626641732

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here