Conakry : bientôt un marché moderne pour les femmes de Cobaya

0
74

C’est une annonce faite par le ministre de l’habitat, de l’urbanisme, et de l’aménagent du territoire a l’issue d’une rencontre tenue ce mercredi 8 mai 2024 entre lui et des femmes de Cobaya dans la commune de Sonfonia.

D’entrée, Mory Condé décrit la situation qui pousse des femmes de Cobaya à manifester dans ces derniers jours.

« Depuis la semaine dernière dans la commune de Sonfonia au niveau  du quartier de Cobaya, il y a des femmes qui revendiquent un espace comme leur marché, mais également  un opérateur économique qui revendique ce même endroit comme son domaine.

En tant qu’autorité du ministère de l’habitat chargée d’assurer la gestion de toutes les questions liées au domaine, en collaboration avec autres services d’Etat, nous avons invité ces dames pour chercher à comprendre qu’est ce qui les opposent à cet opérateur économique.

Après avoir écouté ces dames et les documents qui ont été fournis par les deux parties, nous nous sommes rendu compte que c’est à l’an 2003 qu’un ministre de l’habitat de l’urbanisme, et de l’aménagent du territoire avait décidé d’attribuer ce domaine a cet opérateur économique déjà occupé par les riverains.

Vouloir jouir de ses droits de propriété sur cet endroit,  en 2009, cet opérateur économique,  avait intenté  un procès contre ceux-là qui l’empêchaient de pouvoir jouir de ses droits sur l’endroit qui lui avait attribué par le ministre de l’habitat d’alors.  en 2004, un jugement a été rendu à la  faveur de l’opérateur économique.

A la suite de ce jugement, le procureur d’alors Mr Moundiour Cherif avait pris une demande de réquisition pour faire exécuter le jugement qui a été  rendu en faveur de ce Monsieur dont l’exécution n’a jamais été faite sur le terrain.

En 2016, le ministre de l’habitat d’alors Monsieur Louceny Camara, ayant constaté que cet endroit était un bien public, a pris un arrêté pour remettre le domaine dans le portefeuille de l’Etat. Cet arrêté désormais qui mettait le domaine dans le portefeuille de l’Etat est malheureusement, n’avait  pas été signifié aux juridictions compétentes qui avaient déjà reçu le dossier de l’opérateur économique qui clamait sa propriété sur ce domaine.

En 2023, l’opérateur économique a saisi la justice, afin que celle-là puisse l’aider à travers la police et la gendarmerie pour faire exécuter la décision qui a été rendue à sa faveur depuis l’an 2011 ».

Selon le ministre, le jugement qui a été rendu, l’Etat n’était pas parti. C’était un jugement entre l’opérateur économique et des riverains du quartier Cobaya qui estimaient que le domaine appartenait à l’Etat.

« Nous avons écouté les dames qui nous ont aussi apporté une copie de l’arrêté sur lequel, elles fondent leurs arguments, pour dire qu’elles ne vont pas quitter à cet endroit parce que ça appartenait à l’Etat.

Nous avons également reçu le document attribuant le domaine à l’opérateur économique ».

D’après Mory Condé, Cobaya est l’un des rares quartiers où on n’a pas l’habitude d’être témoin des scènes de violence même lors des manifestations publiques. « Nous avons demandé à nos maman de se retourner à la maison, comme nous nous avons fait un recours auprès de la cour suprême,  en attendant que la cour suprême nous revienne, ni l’opérateur, ni ces dames, personne ne droit faire quoi que ce soit sur ce terrain ».

Pour finir, il a souligné que le Président Mamadi Doumbouya lui ait instruit de construire un marché moderne sur ce terrain. « J’ai reçu l’instruction du Président de la République de construire un marché moderne pour les femmes de Cobaya.  Cette volonté du Général Mamadi Doumbouya est antérieure à ces mouvements de la semaine dernière. Un jour, le Président de la République de passage avait vu que le marché est situé entre deux routes primaires. C’est à ce  jour qu’il a donné une instruction de construire un marché moderne pour les dames », déclare Mory Condé.

Djiba Kouyaté

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here