Conakry : l’ouverture de la 73ème session ordinaire et 62e extraordinaire du conseil des ministres de l’OMVS

0
327

Le conseil des Ministres de l’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), a ouvert la 73ème session ordinaire et 62eme session extraordinaire ce jeudi, 17 décembre 2020 à Conakry.

Il a regroupé des Ministres venus du Sénégal, du Mali, de la Mauritanie et de la Guinée. Elle a pour objectif de faire le bilan des activités réalisées en 2020, des défis à relever et de projeter des perspectives pour 2021.

Selon Ahmed N’Diaye Semega, Haut commissaire de l’OMVS la pandémie Covid-19 a eu un impact négatif sur les activités planifiées en 2020. « Nous sommes réunis pour faire le bilan d’une année particulièrement difficile, une année de COVID 19 au cours de laquelle, la mise en œuvre de nos activités a été sérieusement éprouvée. Vous imaginez déjà que le bilan et le constat se passent de tous commentaires. Les activités initialement planifiées au mois de mars et au second trimestre de l’année ont été les plus impactés avec l’effet de surprise.

A partir du troisième trimestre, les efforts d’adaptation ont commencé à porter leurs fruits. Mais force est de constater que la COVID 19 a bouleversé les plans entiers de mise en œuvre des activités, même si nous avons, par la suite, essayé de tenir les réunions en ligne et de développer le télétravail. En somme, l’évaluation des activités devra tenir compte de cette situation qui a été une surprise pour le monde entier. En 2020, nous avions l’ambition de mettre en œuvre la feuille de route qui a été présentée au Président de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement ».

Pour sa part, Bountouraby Yattara, Ministre de l’énergie a indiqué que les cours d’eaux nous offrent une opportunité unique de renforcer nos idéaux de solidarité, de partage, d’équité et de paix durable dans notre sous-région.
« Je me félicite de la démarche de coopération entreprise par l’OMVS auprès de la CEDEAO pour édifier un Observatoire de Eau et de l’Environnement des Massifs du Foufa Djallon. Au cours de la session précédente, nous avons noté des progrès significatifs dans la mise en œuvre de nos projets structurants comme: le barrage de Gouina, les projets de barrage de Koukoutomba et de Gourbbassi et le projet Navigation ».

La rencontre prend fin demain vendredi 18 décembre 2020 à Conakry.

Barry

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here