Conakry plusieurs travailleurs du gouvernorat mis au chômage

0
142

La politique de transfert des biens et des compétences aux communes voulue par les autorités de la ville de Conakry, fait des émules. L’application hâtive du code des collectivités début 2018 souffre d’un manque de consensus au niveau des services touchés a constaté l’AGP.
Bien qu’ils continuent de toucher leurs salaires au gouvernorat de Conakry, les travailleurs des services concernés dont les marchés de condiments, les gares routières, les parcs autos, la gestion des ordures, la gestion des domaines, Salubrité et Hygiène publique ne semblent pas partager cette politique de transfert de biens et compétences.
La gestion des ordures a été le premier service légué en fanfare, puis suivra le service salubrité et hygiène publique, jadis principale source de recettes au gouvernorat ; ce service a été précocement transféré au compte des mairies de Conakry ; ce qui prive les responsables de ces services de tous les profits et avantages.
A date, ces services qui ont cessé de fonctionner bien avant la pandémie du Coronavirus en Guinée se battent aujourd’hui pour dire aux initiateurs et décideurs de cette politique qu’ils ont aggravé le chômage à Conakry
Conséquences, les communes de Conakry ne font aucun cadeau aux anciens travailleurs du gouvernorat, les percepteurs et régisseurs ont été tous virés et remplacés. Les maires creusent tous les jours les fossés de divorce avec la ville de Conakry qui vit désormais en parent pauvre.
AGP

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here