Des nouvelles mesures imposées aux taxis-motos

0
461

Le commissaire Hamidou Babacar Sarr, directeur national de la sécurité routière, entend lutter contre l’indiscipline des taxis-motos dans la circulation. Il l’a fait savoir lors d’une rencontre qui a eu lieu ce jeudi 26 avril avec des exploitants de taxis-motos.

Le patron de la sécurité routière, qui dit œuvrer pour la règlementation du secteur, a réaffirmé l’interdiction de circulation des taxis-motos au centre-ville Kaloum. ‘’Cette mesure d’interdiction demeure. Sa vulgarisation fait défaut. Nous avons déployé sur le terrain des agents de la police en civil pour lutter l’appliquer’’, a indiqué le commissaire Sarr.

Il informe les taxis-motards qu’ils ont désormais l’obligation d’immatriculer leurs engins. ‘’Le numéro d’immatriculation d’une taxis-motos doit être porté sur une plaque homologuée de fond noir avec des écritures blanches. Cette plaque doit être délivrée par les services compétents du ministère en charge des Transports et fixée de manière inamovible à l’arrière de la moto’’, a précisé le directeur national de la sécurité routière.

Outre ces mesures, les conducteurs des taxis-motos doivent également se munir d’une carte d’autorisation de transport valable pour un an et renouvelable. La délivrance de cette carte et son renouvellement sont subordonnés au paiement des droits et taxes, selon Hamidou Babacar Sarr.

Le directeur national de la sécurité routière rappelle aux conducteurs de taxis-motos qu’il leur est formellement interdit de transporter une femme en état de grossesse. Il est interdit de conduire en tenant un téléphone portable collé contre l’oreille.

VisionGuinee.Info

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here