Désignation des chefs de quartier par les gouverneurs : voici la réaction de Dr Ben Youssouf Keita de l’UFDG

0
317

Selon les dispositions de la Loi Organique N° L/2017/N°0039/AN portant sur le Code Électoral Révisé en son article 99, les responsables de quartier et district étaient désignés par l’entité politique dont la liste est arrivée en tête, au scrutin communal, dans ledit District ou Quartier.

Dorénavant, ces représentants sont nommés par décision administrative du gouverneur à travers un décret récemment pris par le gouvernement.

Dans une interview accordée à notre rédaction, Dr. Ben Youssouf Keita souligne qu’il faut donner l’attitude au citoyens de choisir leur dirigeants pour une meilleure gouvernance. «Il faut savoir que nous sommes dans une période de transition, nous ne sommes pas dans l’ordre constitutionnel. Ces derniers temps il y a eu des rounds de dialogue entre les partis politiques la société civile et les dirigeants actuels ».

Pour ce haut responsable de l’UFDG, il faut laisser le ministère de l’administration prendre des décisions concernant l’installation des chefs de quartier.  « La décision a été prise au cours de ce dialogue mais quelles qu’en soient les conditions, rien est mieux que des élections locales.  C’est au peuple de décider, personne ne connais mieux les habitants d’un quartier que les habitants de ce quartier. C’est eux qui savent qui est en même et qui fait le consensus pour retenir réellement leur attention et faire en sorte que le quartier se développe, mais une fois de plus, nous sommes en période d’exception».

De poursuivre, «Alors si le gouvernement estime que c’est la nomination des chefs de quartier qui pourra les permettre de faire une transition apaisée et de retourner dans les 24 mois impartis, nous nous ne trouvons absolument rien à leur dire. Mais il faut savoir que les gouverneurs ne peuvent pas connaître mieux les habitants d’un quartier que le citoyen même de ce quartier. Quand je prends l’exemple du gouverneur de Kindia, le général à la retraite Diakité qui vient de Kankan il y a de cela moins de trois mois, est-ce que lui, il connaît toutes les sous-préfectures de Kindia ? Est-ce qu’il connait tous les quartiers de Kindia ? Est-ce qu’il connait tous les districts ?  Évidemment, non. Il serait obligé de se baser sur des rapports et des relations et que vous le vouliez ou pas, c’est vrai qu’il y aura de l’injustice de la frustration et moi, je dis une fois de plus que rien ne serait mieux que de laisser la population elle-même, choisir ses représentants locaux, comme on le faisait au temps de feu Ahmed Sékou Touré », mentionne-t-il.

Amadou Kanté

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here