FEGUIFOOT : LE PIQUE-POCKET ANTONIO SOUARE N’A PAS EU PITIÉ DE NOTRE FOOTBALL QUI SE CHERCHE PAR SON INCOMPÉTENCE ET SON AMATEURISME EN S’INVITANT INDÛMENT DANS LA *MANGEOIRE FÉDÉRALE* alimentée par les institutions internationales FÍFA/CAF

0
376

« Le bouc broute là où il est attaché « dit-on. Notre cher Antonio la si bien compris qu’il a investi en distribuant beaucoup de véhicules et d’espèces sonnantes aux corrompus membres statutaires pour se faire attacher dans la mangeoire de la fédération qu’il a aujourd’hui dérobée avec tout son contenu fruit des assistances de la Fífa et de la Caf en cette période difficile du covid19. Pris la main et la bouche dans le sac, la crapule Mamadou Souare fait les pieds de grues devant les domiciles de Kpc, le président du célèbre Hafia fc, du Général Mathurin, président du CI kamsar et de l’empereur des poursuites Bouba Sampil, président de l’AS Kaloum pour obtenir un rendez-vous pour se faire pardonner et tenter de lui éviter une humiliation tonitruante bien méritée. Lui qui se fait passer pour le magnat des loteries sportives avec Guinee Games qui ne marche plus comme avant depuis la restructuration de la Lonagui qui a relevé et veille au paiement rigoureux des droits et taxes dus par les opérateurs. Rappelons au passage que c’est dans le non versement de ce qui est dû à l’Etat que le roitelet des jeux de hasard Antonio Souare faisait son *business* sur le dos du contribuable. Cette époque de banditisme de grand chemin animée et entretenue par le chef-bandits Antonio révolue par le tarissement de son unique source de revenus, notre petit bonhomme saute les mains et les pieds liés dans les avoir de la fédération. Avec son art cynique d’intimidation et de trafic d’influence sur les naïfs et nécessiteux membres statutaires pour la plupart démunis, le tour est joué avec à la clé la distribution à ces derniers de quelques maigres billets de banque et de véhicules pour les plus chanceux pour acheter leur conscience et leur silence. Et voilà Antonio, l’intouchable et le généreux qui fait la pluie et le beau temps dans l’argent public jusqu’au jour où il s’est fait prendre les doigts, la main et tout le bras dans *le pot de miel* de la fédération par le *procureur*du milieu Bouba Sampil qui a mit l’affaire sur la place publique en alertant tous les autres acteurs sportifs preuves à l’appui.
Le rdv sollicité et obtenu par Antonio avec les ténors du football cités haut eu lieu chez le patron de Guicopres à Lambanyi. Qui l’eut cru,  Antonio en temps normal, gonflé qu’il est, se déplacer pour visiter quelqu’un ? C’est le monde à l’envers. Mais la comme il avait le feu dans la culotte il se présenta le premier, 30 mn avant l’heure. Avant le début de l’entretien, celui qui se prend pour le centre du monde dans la roublardise supplia l’assistance de lui épargner la honte et promis de régulariser la situation c’est à dire rendre ce qu’il a avalé illicitement dans les meilleurs délais. ( compte rendu de la réunion de la ligue professionnelle ).
La grande question est de savoir, si les ténors présents à cette réunion cités haut se suffisent et peuvent se passer de l’assistance FIFA /CAF, en est il de même pour les autres acteurs sportifs, les clubs notamment et le football féminin ? Quand on sait que le championnat de l’élite par exemple peine à être organiser faute de moyens par la ligue professionnelle. Vont-ils laisser Antonio continuer a crâner dans l’argent publique sans qu’ils ne lui demandent des comptes ? L’occasion est déterminante pour tirer les choses au clair et permettre un renouveau dans la bonne gouvernance à la fédération qui est chère à la Fífa,en attendant qu’elle même se réveille en regardant avec plus de sérieux les états financiers maquillés de l’association nationale que gère le patron des malversations, le boulimique Antonio Souare.
Je vous invite à découvrir à travers le lien ci-dessous les millions de dollars que la Fífa seulement a doté chacune des fédérations les derniers mois pour les soulager pour la période du covid 19 uniquement.
Avant cette dotation covid19 l’instance faîtière alimente régulièrement chaque année, en millions de dollars les caisses de la fédération qu’Antonio seul connaît la destination. Phénomène curieux, bizarre et inadmissible, même le Général Mathurin Bangoura son vice-président et adjoint direct n’est au courant d’aucune transaction financière. Idem que le secrétaire général Akoi et les autres membres du comité exécutif. Seule son employée assistante de Guinée games, la centre africaine Nanette Sokambi a accès à la boîte mails ou les annonces de transferts de fonds sont faites par les institutions internationales et aux comptes de la fédération que Toni Souare gère à sa guise, en dehors de toute autre personne.
Qui a dit qu’Antonio a envoûté tout ce beau monde pour ne rien voir venir, ni entendre ?
Les yeux sont donc tournés vers les présidents Kpc, Bouba Sampil et Mathurin pour qu’ils démontrent à la face de l’opinion nationale et internationale s’ils sont réellement pour le développement du football guinéen ou pas.
Les prochains jours nous édifieront et l’histoire têtue réservera à chacun le jugement qu’il aura mérité infailliblement.

Mariame Fofana 
  Sydney, Australie
Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here