Gareth Bale offre une troisième Ligue des champions d’affilée au Real Madrid face à Liverpool

0
508

Grâce notamment à un but sensationnel de Gareth Bale, le Real Madrid a décroché sa troisième Ligue des champions de suite en battant Liverpool à Kiev (3-1). La sortie précoce de Mohamed Salah a précipité la chute des Reds, minés d’autant plus par un Karius catastrophique.

Le match : 3-1

Dans un match encore énorme, sur la lignée de cette Ligue des champions 2017-2018 déraisonnée, le Real Madrid a continué de marquer l’histoire ce samedi à Kiev, en remportant sa troisième Ligue des champions de suite, la 13e au total, face à un Liverpool excitant mais trop vite privé de sa star Mohamed Salah, et miné par son gardien (3-1). Le moment le plus dingue de la soirée a été le premier but de Gareth Bale, sorti du banc pour décrocher le titre. Encore un coaching gagnant de Zinédine Zidane, devenu le premier entraîneur de l’histoire à s’imposer trois fois d’affilée dans cette compétition.

Sûrement gonflés à bloc par l’énorme ambiance assurée par leurs supporters durant toute la journée, les Reds ont imprimé un gros pressing en début de rencontre. Comme à leur habitude, leurs attaques rapides ont fait mal, mais le Real Madrid a laissé passer la vague. Alors que l’euphorie commençait à gagner le kop anglais, le match a changé sur une action, celle qui a entraîné la sortie de Mohamed Salah (31e, voir par-ailleurs). Le Real, qui avait déjà été dangereux sur un tir au-dessus de Ronaldo (15e), a alors pris le dessus, parvenant à se sortir du pressing anglais. La sortie de Dani Carvajal peu de temps après celle de l’Egyptien, en pleurs lui aussi, vraisemblablement touché à une cheville, n’a pas enrayé la prise de confiance merengue. Sans son leader, Liverpool s’est enfoncé.

La tête à l’envers, les Reds ont craqué en début de seconde période, sur une relance à la main désastreuse de leur gardien Loris Karius (51e). Un Benzema dans un très grand soir, privé d’un but pour hors-jeu avant la pause, l’a parfaitement exploité pour lancer Madrid. On pensait Liverpool au fond du gouffre, mais le kop anglais s’est réveillé sur une action où Varane a empêché Firmino de reprendre de la tête un centre venu de la gauche. Sur le corner de Milner qui a suivi, Lovren a pris le dessus sur Ramos de la tête, avant de voir Sadio Mané prolonger dans le but de Navas (55e).

Mais derrière, le Real a réenclenché sa marche en avant. Karius, remis de sa bourde, a détourné une frappe écrasée d’un Isco décevant (59e). L’Espagnol est sorti dans la foulée pour l’entrée de Bale. Un tournant, puisque le Gallois a fait basculer la partie d’un geste incroyable (voir par ailleurs). Liverpool, avec le coeur, a manqué de revenir encore en voyant Mané heurter le poteau gauche d’une frappe décroisée (70e). Karius a sorti une balle de break devant Benzema (81e), mais Bale a encore frappé derrière, en exploitant une deuxième toile du gardien allemand (83e) sur un tir de trente mètres. Deux erreurs de cette ampleur, c’est lourd, beaucoup trop lourd à ce niveau.

4Benzema est devenu le quatrième Français buteur lors d’une finale de la Ligue des champions, après Basile Boli (en 1993), Marcel Desailly (en 1994) et Zinédine Zidane (en 2002).
Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here