Guinée : le PADES appelle à la mobilisation pour empêcher les scrutins du 1er mars

0
212

Selon la commission électorale nationale Indépendante (CENI), les législatives et le referendum se tiendront le 1er mars 2020. Face à cette situation, plusieurs voix se sont levées au sein de l’opposition pour appeler le peuple de Guinée à se mobiliser contre la tenue de ces scrutins. C’est le cas du Coordinateur administratif du parti des démocrates pour l’espoir (PADES) qui en a fait appelle l’occasion de l’Assemblée hebdomadaire de son parti ce samedi 15 février à Nongo.

Dans sa communication, Mohamed Kaba dira: « le FNDC appelle à la paix, cet appelle c’est toute la population, ce n’est pas pour le FNDC. S’il a porté ce combat, c’est pour le bien de la population. Il ne faut pas dissocier les législatives au referendum, c’est intimement lié, les législatives et le référendum sont fait pour renforcer le pouvoir que le président de la République est en train de confisquer. Parce que les législatives c’est pour donner la majorité absolue et le référendum vous avez que c’est pour confisquer le pouvoir, il faut les rejeter et il faut se lever. Les semaines à venir sont très cruciales, il faut qu’on se lève à partir de la semaine prochaine jusqu’à le 01er mars, il faut que nous soyons sur le front du combat, nous allons gagner », a t-il lancé.

Pour lui, l’institution en charge d’organiser ces élections a perdu toute son indépendance. Elle est aujourd’hui dirige par Sekhoutoureyah.

« Il faut qu’on se lève, la CENI qui est aujourd’hui en train de cautionner cette mascarade doit se ressaisir. Vous avez vu que la CENI n’est pas piloté à son siège, la CENI est pilotée à partir de Sekhoutoureyah, la CENI reçoit des ordres, elle exécute ces ordres et ça c’est très grave. La CENI doit avoir un caractère indépendant mais ce caractère indépendant a complètement disparu, elle n’a plus d’indépendance, la CENI agit sur ordre, la CENI est caporalise ça, ça ne peut pas marcher. On doit se battre pour ne pas laisser cette mascarade électorale que la CENI est en train d’organiser, il faut que nous nous levions », fustige-t-il.

Le coordinateur administratif du PADES, a déclaré que certaines personnes ont tendance à communautariser le combat du FNDC, il appelle le peuple à ne pas céder à cela.

« Ce n’est pas un problème de communauté parce que si vous avez vu on est en train de communautariser le problème et ça appelle tout le monde, il ne faut pas céder à cela. Ce n’est pas un problème de communauté, ce n’est pas un problème de région, ce n’est pas un problème d’ethnie, aujourd’hui c’est un problème de la Guinée et il faut que les guinéens le comprennent, nous avons un destin en commun, nous avons un avenir commun », lance-t-il.

Barry

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here