Guinée-Manifestation par procuration : le FNDC, une officine de l’UFDG (Par Yeya Tolno)

    0
    37

    Officine, tentacule, relais, antichambre, bras armé, vassal, cinquième colonne…, aucun mot, aucun terme, aucun qualificatif n’est assez péjoratif pour décrire le sale boulot réalisé par le FNDC pour l’UFDG. En Guinée, c’est un secret de polichinelle.

    Sans aucune base juridique, encore moins populaire, incapable de remplir un salon, le socle social, les adhérents du FNDC sont des militants de l’UFDG. Il n’y a pas l’ombre d’un seul doute.

    Pour preuve, à l’appel du FNDC pour la marche du jeudi 23 juin, le parti de Cellou Dalein Diallo n’a pas hésité un seul instant à demander à ses partisans de descendre dans les rues. Ya t-il illustration plus édifiante ?

    En guise de rappel, en 2019, pour lutter contre la modification de la constitution avec à la clé le troisième mandat, Abdramane Sanoh et certains acteurs de la société civile lancent le Front National pour la défense de la Constitution, rejoint après par l’UFDG, l’UFR, le PEDN et d’autres partis politiques. Des manifestations sont organisées pour dénoncer les velléités du pouvoir de Conakry, entraînant des morts, des blessés, des arrestations et autres casses. Malgré toutes ces pertes en vies humaines, cela n’a pas empêché Cellou Dalein Diallo de participer aux élections présidentielles d’octobre 2020 sur la base de la nouvelle constitution que lui et son machin de FNDC ont combattu en conduisant les Guinéens à la mort pour rien. Comme le dit l’autre : « Les masques sont tombés ».

    Mieux, n’eût été la sagacité, la fermeté et le refus d’Abdramane Sanoh, les membres du FNDC avaient décidé de soutenir la candidature de Cellou Dalein Diallo à la présidentielle contre le PRAC, montrant et démontrant amplement la main mise du Président de l’UFDG sur ces djihadistes politiques déguisés en société civile.

    A noter que le FNDC n’a plus sa raison d’être, le CNRD ayant dissout la Constitution controversée de Mai 2020. En mission de l’UFDG, peut-il en être autrement ?

    Et ce n’est pas un hasard si les portes des palais présidentiels, des chancelleries, des organisations internationales… en Afrique, en Europe et dans le monde leur sont grandement ouvertes, car utilisant les carnets d’adresses de CDD, de ses nombreux et puissants soutiens.

    Pour tout dire, la relance des activités du FNDC consiste à accomplir par procuration ce que l’UFDG de Cellou Dalein Diallo n’ose pas faire officiellement. Ça s’appelle manifestation par procuration.

    Enfin, il faut noter que les invitations pour le dialogue du Ministre Mory Condé sont foulées au pied par le FNDC et certaines coalitions politiques notamment l’ANAD qui ont le même argumentaire. Si cette pilule passe, ce serait un suicide politique pour le CNRD et un mépris indescriptible pour les autres acteurs socio-politiques qui participent depuis le 05 septembre 2021 aux consultations, concertations… initiées par la junte militaire.

    « Les mêmes causes produisent les mêmes effets », dit-on.

    Attention, attention, attention !!!!

    Le CNRD doit éviter le piège du FNDC qui a emmerdé le pouvoir du PRAC.

    Fara Yeya Tolno

     

    Facebook Comments Box

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here