Guinée /OGM : une nouvelle plate forme contre l’immigration irrégulière

0
254

L’organisation internationale pour la migration (OIM) en collaboration avec le gouvernement guinéen a mis en place une nouvelle plate forme pour la lutte contre l’immigration irrégulière. C’est l’observatoire guinéen des migrations (OGM). Cette présentation a été faite au cours d’une concertation tenue ce mardi 28 janvier 2020 entre les acteurs concernés.

Dans son intervention, Fatou Djaye, chef de mission de l’OMI, a rappelé que la création de cette plate forme favorisera le partage d’information et renforcera le cadre de concertation des parties prenantes sur les questions liées aux migrations. « Cette initiative, fait de la République de Guinée un pionnier dans la création d’un cadre de concertation nationale contribuant à une gouvernance des migrations basée sur des analyses factuelles », souligné-t-elle.

Selon elle, le processus de la création de l’observatoire guinéen des migrations a débuté avec une volonté ferme de l’Etat guinéen à mettre en place une structure gouvernementale pour la collecte, l’analyse et le partage d’information relative à la mobilité humaine en Guinée. « Par la suite, des échanges regroupant les ministères clés impliquées dans la gouvernance des migrations ont eu lieu à travers un atelier consultatif à Kindia. L’atelier a permis de définir les orientations stratégiques ainsi que les axes du plan opérationnel de mise en place de l’observatoire guinéen des migrations, pour aboutir à ce dernier atelier de validation des documents stratégiques élaborés », rappelle-t-elle.

Elle indiqué que c’est dans ce cadre que le système nation unies à travers son Agence chargée des migrations, OIM et sous le financement du département pour le développement international de la grande Bretagne (DFID), accompagne l’Etat guinéen dans la création d’un observatoire guinéens des migrations.

Pour sa part, Fanta Cissé, secrétaire générale du ministère des affaires étrangère a rappelé que l’observatoire guinéen pour les migrations a pour objectif principal de favoriser un dialogue permanent entre les différents acteurs sur les questions de migrations et développement durable (ODD) en vue de réfléchir sur les enjeux actuels et défit futur portant sur les migrations, pour disposer régulièrement de données migratoires fiables et élaborer des outils d’aide à la décision, en vue d’une contribution au développement économique et sociale de la Guinée.

Selon elle, la Guinée est un pays bénéficiant de riches ressources naturelles, notamment minières, ainsi qu’une forte pluviométrie dans la plupart des régions. « Ce pendant, le pays est l’un des moins développés du monde, et la situation économique morose combinée à des tensions politiques n’offrent pas à la population très jeunes d’autre alternative que l’immigration ».

Pour finir, elle dira que cet atelier permettra de traduire en actes concret cette vision et de mieux outiller l’ensemble des acteurs impliqués sur les migrations, dans l’accomplissement de leurs missions.

Barry

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here