Guinée : une plateforme revendicative dénonce la corruption et la politisation des décisions au sein du FNDC

0
1302

Un groupe de jeunes du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) réunis au sein d’une plateforme revendicative ont dénoncé des manquements qui affaiblissent le bon fonctionnement dudit front. L’annonce a été faite ce mercredi 08 juillet 2020 à Conakry à travers une déclaration.

Ces jeunes reprochent à Abdourahamane Sano, coordinateur national du FNDC et ses collaborateurs la gestion opaque de la structure, la politisation à outrance des prises de décisions, la prise de décisions unilatérale du coordinateur dans le fonctionnement des antennes de la diaspora, le manque de compte rendu global des actions du front depuis sa création et autres.

D’abord ces jeunes ont salué certaines démarches du FNDC. « C’est avec une satisfaction que nous avons appris que le FNDC a assisté les détenus de la Maison centrale de Conakry et de Kankan. Par ailleurs, la satisfaction de ce seul point de revendication n’est pas suffisante pour nous faire taire. La plateforme revendicative met en garde et condamne avec sa dernière énergie ceux de la coordination nationale, qui sont en train d’organiser une haute trahison de la mémoire des victimes en négociant l’asile politique avec le gouvernement Condé, pour lequel elle travaillant en clandestinité et avec lequel ils avaient organisé leur arrestation volontaire du 12 octobre 2019. Si ce n’est pas pour aller au sursaut final, aucune antenne ne répondra présente à une manifestation d’humeur maintenant », a lu Mohamed Bachir Diallo, Coordinateur FNDC Ratoma, porte-parole de la plateforme revendicative.

Pour sa part, Dr Mamady Onivogui, membre de la plateforme revendicative a déclaré que cette sortie est une façon de pousser le FNDC de trouver solution à tous les problèmes soulevés, mais ça na rien de mauvais contre ce front opposé à un troisième mandat pour Alpha Condé.

« Ils nous prennent comme des frondeurs, des dissidents. Or nous sommes du FNDC, nous voulons simplement qu’il y a un compte rendu des actions menées du FNDC sur le terrain depuis un an. On veut savoir combien de guinéens qui sont tombé sous les balles, combien de guinéens ont été emprisonnés, combien de guinéens ont été kidnappés et combien de guinéens sont porté disparus dans cette affaire. En suite combien ont quittés le pays parce qu’ils sont menacé, c’est-à-dire faire un bilan systématique. Mais quand on parle de compte rendu parce que tous ceux ont touché à des sous refuse que ça soit fait, on n’a pas demandé le compte rendu financier mais nous avons après une année normalement on devrait faire un compte rendu global sur toute l’étendue du territoire. Nous demandons à ce qu’il y ait une preuve tangible de tout ce qui est sorti si non les antennes ne vont pas répondre à une manifestation d’humeur. Nous ne sommes pas contre, mais nous voulons que les choses changent positivement », dit-il.

Barry

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here