Journée ville-morte : L’opposition républicaine reporte pour le lundi prochain

0
447

L’opposition républicaine a tenu une réunion ce mardi, 08 mai 2018 au QG de l’UFDG. Déplorant l’emprisonnement, selon elle, de plus de 107 militants à travers le pays, y compris Ibrahima Sory Diallo, l’opposition républicaine a parlé d’un harcèlement contre elle.

Selon Alhousseny Makanéra Kaké, deux ministres de la République, sans citer leurs noms, poursuivent le député Ousmane Gaoual Diallo.

Il parlera aussi d’harcèlement contre des acteurs de la société civile notamment l’arrestation du syndicaliste Aboubacar Sidiki Mara et des supposés ennuis judiciaires pour le président de la PECUD, Abdourahmane Sanoh.

 «C’est pour toutes ces raisons, poursuit-il, que l’opposition républicaine a décidé de réagir énergiquement contre cette instrumentalisation de la justice qui vise les militants et responsables de l’opposition et aussi des syndicalistes et la société civile en général.»

Abordant l’autre sujet à l’ordre du jour, relatif aux travaux du comité de suivi de l’accord du 12 octobre, Makanéra déclare : «On déplore l’absence d’une volonté de la part de la mouvance présidentielle et du président du comité de suivi pour trouver une solution équitable au contentieux électoral. Par contre, nous notons une volonté encourageante de la part des partenaires techniques et financiers».

«La plénière a décidé : 1) d’organiser une conférence de presse le jeudi 10 mai 2018 à la maison de la presse à 11 heures ; 2) d’organiser une journée ville morte le lundi 14 mai 2018, au lieu de mercredi 09 mai 2018», conclut le porte-parole.

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here