Kassory Fofana : « Il n’y a pas d’axe du mal. Il s’appelle l’axe du désespoir »

0
513

CONAKRY- L’appel lancé par la communauté internationale a-t-il finalement été entendu par le Gouvernement guinéen ? Le Premier Ministre Kassory Fofana a lancé ce lundi 19 novembre 2018 un appel à l’endroit des acteurs politiques pour la mise en place d’un nouveau cadre de dialogue qui mettrait fin à la crise que traverse le pays.

« La Guinée et l’Union Européenne, nous partageons une série des valeurs et nous avons des intérêts communs. Nous travaillons déjà beaucoup avec la Guinée mais nous voulons travailler davantage, nous ne voulons pas que ça soit les autres concurrents qui viennent profiter. Nous l’Union Européenne, première puissance mondiale commerciale souhaite travailler davantage avec votre pays (la Guinée ndlr) et a besoin de vous les jeunes. Cette notion de partenariat et de partage des valeurs nous fait aussi préoccuper pour certaines situations de crises qui se développent dans votre pays. Nous devons ensemble venir au bout de ces situations », a lancé Josep Coll l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Guinée.

En réponse aux préoccupations exprimées par le diplomate européen, le Premier Ministre Kassory Fofana a pris un certain nombre d’engagements.

« Je dois pouvoir vous dire monsieur l’Ambassadeur que votre cri de cœur est entendu. La Guinée doit se réconcilier avec elle-même, c’est la raison pour laquelle je lance un appel vibrant à toutes les sensibilités politiques pour que nous retrouvions les vertus du dialogue pour endiguer les clivages aujourd’hui qui mettent la paix sociale en risque dans ce pays. Soyez rassuré de mon entière disponibilité à cet égard à œuvrer avec les partenaires que vous êtes pour entretenir un cadre permanant de dialogue et de concertation entre le Gouvernement guinéen et votre délégation. Un tel espace contribuerait à créer les conditions qui nous permettrons de tirer mutuellement les plus grands bénéfices de notre coopération » a répondu Ibrahima Kassory Fofana avant d’ajouter qu’il n’existe pas l’axe de mal en guinée.

« Il n’y a pas d’axe du mal. Il s’appelle l’axe du désespoir. Il nous revient nous gouvernants, nous leaders politiques de ce pays, de créer les conditions pour que ces jeunes dans le désespoir croient en l’avenir de leur pays, croient que cet avenir c’est ici en Guinée, ce n’est pas dans des aventures périlleuses » a conseillé le Chef du Gouvernement guinéen.

Africaguinee.com

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here