Kindia : Un jeune écrivain décide de marcher jusqu’à Conakry pour la mémoire de la réconciliation…

0
447

Ibrahima sanoh, ce jeune écrivain Guineen a décidé ce dimanche 19 Août de marcher de kindia à Conakry pour la mémoire de la réconciliation nationale mais aussi pour la lutte contre la corruption afin de prôner une paix en Guinée. Le marcheur à choisi le camp Kemebourema comme point de départ.

Situé à 135 km de Conakry, ce jeune écrivain a décidé de parcourir toute cette distance à pied. Auteur de 3 livres dont le dernier paru en 2018 avec la SAEC du professeur Djibril Tamsir Nian, sa préface intitulé  » Pour une réconciliation nationale en république de Guinee » s’est fermement résolu à marcher.
Il a pris le depart à 8heure 30 au poste de contrôle du camp Kemébourema de kindia avec une pancarte où s’est écrits « Marche pour la mémoire l’alternance en 2020 contre la corruption »

Ibrahima sanoh explique sa motivation. << J’ai décidé de marcher de kindia à Conakry puisque bientôt la Guinée va commémorer ses 60 ans d’indépendance. Mais je trouve que par rapport à notre histoire collective rien n’est fait pour entretenir cette mémoire. on a été dans le déni , on a été dans la falcification et même le mensonge et l’oubli de destruction qu’on a imposé au peuple de Guinée. Ce qui fait qu’aujourd’hui à plus de 60 ans de l’indépendance on a plus grand souvenir, et les gens se permettent de manipuler cette histoire pour faire tomber les nuits . Malheureusement celà n’es pas arrivé le président a mis en place en 2015 des actions pour la réconciliation nationale, mais à nôtre fort étonnement le ministre kassory vient comme premier ministre alors qu’il avait instruit à Mamdy Youla de travailler sur la question de réconciliation. Dans la déclaration de politique générale du nouveau premier ministre, nul part il ne parle de réconciliation ça veut dire jusqu’en 2020 ce n’est pas leur problème. Pourtant on aura 60 ans. C’est la RFI qui décide maintenant d’écrire l’histoire de la Guinée, lorsqu’un pays a son histoire écrite ou réecrite ailleur naturellement il se peut qu’il ai des passions et ces passions peuvent être des éléments de frictions et des prises identitaires. c’est pourquoi je dis que la réécriture de notre histoire doit être faite par nous les guinéens pour qu’on puisse vivre avec notre passé pour tirer des leçons.

La seconde chose il se trouve que nous somme dans un État où il ya une minaurité qui s’accapare de la richesse de la majorité. Il y à beaucoup de corruption. La Guinée est aujourd’hui le second pays le plus corrompu au monde .>> à t-il expliqué.

Il reste donc à savoir si la décision de ce jeune écrivain de marcher de Kindia à Conakry sera une réalité ! En tout cas Ibrahima sanoha pris départ à Kindia depuis 08 heures de ce dimanche matin.

AST depuis Kindia

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here