Noyade à la plage de Taouyah : Un enfant d’environ 12 ans porté disparu

0
482

Dans l’après-midi d’hier, vendredi 5 octobre 2018, un adolescent de 12 ans environ s’est noyé dans un bras de mer au niveau de la plage de Taouyah. Il s’agit d’Alpha Oumar Diallo, élève de 5ème année au complexe scolaire Saint Georges. Il s’est noyé en tentant de traverser le bras de mer séparant les communes de Ratoma et de Dixinn. 

Interrogé sur les circonstances de la noyade, Thierno Amadou Alseny Bah, médecin en service au CHU d’Ignace Deen, a expliqué que l’enfant s’est noyé en tentant de sauver son ami avec lequel il traversait le bras de mer. « D’après les explications, ils étaient deux enfants et ils voulaient traverser le bras de mer pour aller vers le côté Saïfon. Quand il a vu son second en train de se noyer, il a voulu l’aider. Finalement, lui il est resté au fond et celui qui s’était noyé en première position a été secouru par un jeune qui était à côté », a-t-il indiqué.

Egalement trouvé sur place, Elhadj Oumar Diallo, grand père de la victime, dit l’avoir donné des cahiers à réviser pour éviter qu’il ne sorte de la maison, surtout que l’école a ouvert ses portes. C’est quand il est revenu de la prière de 17 heures qu’il a appris la mauvaise nouvelle. Depuis, ils sont tous dans la recherche de l’enfant.

Quand à Mohamed Soumano, diplômé en prévention sécurité qui a réussi à sauver le premier enfant, il a déploré l’absence de gardes côtes qui, selon lui, devraient être mis en place par les autorités afin d’éviter ce genres de situations. « Dans pareils cas, on accuse souvent les parents ; mais, il est difficile de gérer un enfant. J’accuse les autorités compétentes qui n’ont pas pris leurs dispositions. Sinon, sur tout le littoral, il devait y avoir des jeunes qui sont formés pour secourir. Ceux-ci peuvent interdire aux enfants de descendre dans l’eau. Même s’ils sortent de la maison, arrivés devant ces gardes, ils ne pourront pas descendre dans l’eau », dit-il.

Du côté des autorités locales, Thierno Souleymane Bah, adjoint du chef de quartier de Taouyah, a expliqué qu’après l’annonce de la nouvelle, il a rencontré la famille de l’enfant disparu et a appelé son supérieur hiérarchique avant de contacter aussi les services de sécurité pour leur secours. « Taouyah a 6 secteurs dont trois sont bordés par la mer. Déjà, nous nous sommes dispersés pour voir si on pourra récupérer le corps puisque l’eau ne garde pas les saletés », a-t-il espéré tout en déplorant le fait que les enfants refusent toujours de passer par le pont qui sépare les deux rives.

A noter que la victime, Alpha Oumar Diallo, âgé d’environ 12 ans, est originaire de Débin, une localité de la préfecture Pita. Il vivait depuis 2 ans chez son grand-père, Elhadj Oumar Diallo, 2ème imam de la mosquée de Hamdallaye 2 dans la commune de Ratoma. Au moment où nous quittions les lieux, les recherches se poursuivaient pour tenter de retrouver son corps.

 Guineematin. com

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here