Paiement des pensions de retraite: une innovation de la CNSS qui donne le sourire à ses assurés

0
48

Paiement des pensions de retraite: une innovation de la CNSS qui donne le sourire à ses assurés

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), sous la conduite éclairée de son Directeur général, Mr Bakary Sylla, innove à nouveau pour le plus grand bonheur de ses assurés. Désormais, les pensions de retraite de ces derniers peuvent se payer par virement bancaire ou par téléphonie (Orange Money, Mobile Money, etc). Les interminables files d’attente à Conakry et dans les agences régionales seront désormais de lointains souvenirs. Ces respectables femmes et  hommes du troisième âge n’auront plus à se déplacer pour entrer en possession de leurs pensions de retraite. La mesure que vient de prendre la CNSS est applaudie des deux mains aux quatre coins du pays.

Il faut dire que depuis sa nomination au poste stratégique de DG de la CNSS, Mr Bakary Sylla, celui qu’on appelle affectueusement ‘’Sylbak’’ ne cesse de prendre de bonnes initiatives pour mériter la confiance placée en lui par l’Homme du 5 Septembre. Il a revu à la hausse les pensions de retraite, qui se paient dorénavant à la fin de chaque mois.

Un grand soulagement pour les pensionnés.

Bakary Sylla est un républicain doublé d’un cadre compétent, reconnaissant, rassembleur et totalement dans l’esprit du CNRD et de son valeureux président. Toutes celles et tous ceux qui l’ont pratiqué  le décrivent comme un bon gestionnaire dont l’intégrité et l’honnêteté ne font l’ombre d’aucun doute.

Mais pour des raisons inavouables, une insidieuse campagne de dénigrement a été  lancée ces derniers temps contre cet homme respectable et irréprochable qui, en lieu et place des accusations fantaisistes, aurait dû être célébré pour le service inestimable qu’il est en train de rendre aux retraités du secteur privé dans notre pays.

Espérons vivement que Mr Bakary Sylla, le grand réformateur, ne se laissera jamais  distraire par des gens aveuglés  par la jalousie maladive et la haine viscérale de l’autre. Comme dit le proverbe arabe, les chiens aboient, la caravane passe. Le crachat d’un crapaud n’atteindra jamais la colombe blanche.

Que les pêcheurs en eaux troubles, les colporteurs invétérés de fausses rumeurs mettent de l’eau dans leur vin et qu’ils acceptent de revenir à de meilleurs en renonçant à jamais aux accusations gratuites et fabriquées de toutes pièces pour le simple plaisir de nuire à autrui.

Mr Bakary Sylla, ce sont les actes concrets et positifs en lieu et place des discours creux et démagogiques. Un bon exemple à suivre.

Mariame Diallo

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here