Référendum en Guinée pour un 3ème mandat : El hadj Sékouna Soumah est catégoriquement opposé

0
199

Ce jeudi, 06 février 2020, les responsables des coordinations du Fouta et de la Basse Guinée ont tenu une réunion de concertation au domicile privé d’El hadj Sekouna Soumah à Toumanya dans la commune urbaine de Dubreka. L’objectif était de trouver les voies et moyens pour une sortie de crise sociopolitique en république de Guinée.

Dans sa communication, le Kountigui de la Basse-Guinée, Elhadj Sékhouna Soumah a déclaré que cette crise est née de la décision du président Alpha Condé de changer la Constitution pour s’offrir la possibilité de briguer un 3ème mandat. «Aujourd’hui, il y a une seule crise dans notre pays. Mais, comment cette crise a commencé ? Qui est en à l’origine ? Qui a mis le pays dans cette situation ? Qui a divisé les Guinéens ? Est-ce que c’est comme ça que vivaient nos grands-parents ? Nous devons respecter la loi, respecter l’alternance démocratique. Si le président savait que la Constitution actuelle n’est pas bonne, il l’aurait modifiée dès son arrivée au pouvoir. Mais, s’il attend jusqu’à la dernière année de son second mandat pour nous dire que cette Constitution est mauvaise et qu’il faut la changer, nous disons Non, Non, Non ! Nous nous y opposons catégoriquement ».

Selon le Kountigui, le projet de 3ème mandat du président Alpha Condé est contraire à la démocratie et c’est son entourage qui lui dans cette erreur. « C’est l’entourage du président Alpha Condé qui entrain de lui mettre en erreur pour continuer à s’accaparer des richesses du pays ».

Poursuivant, le Kountigui de la Basse-guinée a dit ceci . « Cela fait plus d’un an que le mandat de l’Assemblée nationale a expiré, on a refusé d’organiser des élections législatives et on a préféré proroger le mandat de cette même Assemblée. Maintenant, on attend que le pays soit en crise pour dire qu’on va organiser les élections législatives et les coupler avec le référendum constitutionnel. Nous disons Non ! Amoulanfé (ça ne marchera pas) ! C’est vrai, ils ont des armes, des richesses, des prisons, mais nous aussi nous disons que Dieu existe.

Pour terminer, le chef coutumier a invité les opposants au troisième mandat à rester mobilisés et à refuser de tomber dans le piège du pouvoir. «Ne provoquez personne et ne répondez à aucune provocation. Laissez ceux qui veulent provoquer la guerre le faire. A ce moment-là, ils nous trouveront sur leur chemin », lance-t-il.

Camara

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here