Risque d’être déloger : l’ancien ministre de l’éducation nationale brise le silence

0
450

Après sa nomination à  la tête du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation en 2016, l’ancien ministre dudit ministère, Ibrahima Kalil Konoté était  logé dans un bâtiment qui a été rénové à un montent de 500 millions de francs guinéens  par son département.
Aujourd’hui, l’ex-locataire du département de l’éducation nationale ne sait pas où se donné la tête pour cette affaire de logement dont il est victime par ses proches et il risque d’être délogé par le propriétaire de la maison.  Il a fait cette annonce ce jeudi 29 novembre 2018 chez nos confrères d’espace FM dans l’émission les ‘’GG’’.
Dans son explication, il a révélé qu’il pense que l’argent de rénovation de son bâtiment  c’était une dette.  « Je n’ai pas vu la couleur de l’argent, ce qui est sûr et ce que je peux confirmer, l’argent  a été  remis a un certain Cissé qui est le coordinateur de
PSE pour trouver le logement et assurer la rénovation » a-t-il rappelé.
Poursuivant, l’ancien DCE de Matoto dira qu’il n’a aucun  papier qui atteste que « je dois être le locataire de ce bâtiment et aucune date n’a été indiquée » dit-il.
Pour lui, il n’était au cours de rien sauf, « quand le concessionnaire est venu me dire que l’argent que j’ai payé, le délai est terminé et que je dois commencer de payer le loyer a 5 000 000fng/mois   que je me suis  réveillé » rappelle-t-il.
Par ailleurs, il indiqué que c’est  ainsi qu’il a   appelé le chef de cabinet. «  Je  lui ai dis  que cette affaire là, je veux en savoir de plus. Entre temps, ils se sont retrouvés  et j’ai dis au concessionnaire d’aller voir le chef de cabinet.  Je pense que le DAF
a été associé à cette réunion. Il est  avéré devant le concessionnaire qu’un montant de 500 millions a été payé.
La question que l’ancien ministre de l’éducation se pose, qui a payé et comment le montant a été payé ?
Selon k2, le concessionnaire a dit qu’il avait dit a Cissé de ne pas entamé les travaux que lui-même  assure.
Pour fini, il a signalé qu’il a demandé à Cissé durant tout ce temps de lui remettre le reçu de rénovation du bâtiment pour éviter une telle situation dont, il est confronté aujourd’hui. « Je suis dans une situation, je ne sais où se donné la tête » conclut l’ancien locateur du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

Aboubacar Pastoria Camara

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here