Salmana Diallo aux partis politiques : «Nous vous demandons de ne pas saboter le recensement encours »

0
114

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a lancé récemment la révision exceptionnelle des listes électorale. Face à cette situation, le conseil national des organisations de la société civile pour la démocratie et le développement (CNOSC-DDG) a déploré le manque d’engouement dans les lieux de récemment. L’annonce a été faite par Salamana Diallo, président du CNOSC-DDG à travers un entretien accordé à notre rédaction.

Normalement, l’enrôlement des électeurs doit s’achever ce Lundi 03aout 2020. Cependant plusieurs personnes ne se sont pas faites enrôlées constate le président du CNOSC-DDG.

«Il n’y a pas d’engouement sur le terrain, les gens aussi ne viennent pas vérifier et pourtant, les citoyens doivent venir vérifier s’ils sont sur la liste ou s’il y’a problème. Les jeunes qui sont âgés de 18ans et qui ne sont pas fait recenser doivent venir pour se faire recenser. Nous constatons aussi que les membres des CAEREL ne sont pas suffisamment présents » a affirmé Salmana Diallo.

Ces problèmes signalés ne peuvent pas favoriser une élection apaisée dans le pays. Face donc à cela, le président du CNOSC-DDG fait une demande

«Nous demandons aux partis politiques de ne pas saboter ce recensement encours, de ne pas saboter l’enrôlement des électeurs. Nous leur demandons de dire à leurs militants d’aller se faire recenser. Nous demandons à l’ensemble des citoyens Guinéens d’aller se faire recenser parce que la fin de la révision des listes électorales c’est le 03Aout. Nous demandons aussi à la CENI de supprimer les doublons et de mettre fin au recensement des mineurs. Si nous entendons la réussite des élections, c’est le fichier électoral » conclut Salamna Diallo avec un ton ferme.

Rédaction

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here