Violences à Macenta : Le Député Louceny Camara n’est-il pas jaloux de l’acte humanitaire du Ministre Oyé Guilavogui pour le patriarche

0
259

Depuis hier samedi, la ville de Macenta vit de sérieuses violences intercommunautaires. Les affrontements ont coûté la vie à six (6) personnes et plusieurs blessés ce dimanche dans la localité. Les Tomas et Manias, ethnies autochtones qui se disputent la paternité de la ville, se sont affrontés violemment à l’aide d’armes blanches et même de fusils de chasse. Apprend-t-on.

Selon Abdoulaye Babady Camara, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Macenta qui a été interrogé par Guineematin, c’est la construction d’un nouveau siège pour le patriarche des Tomas qui est à l’origine de ces violences.
« C’est le ministre Oyé Guilavogui qui a construit un siège pour le patriarche des Tomas. Ce bâtiment devait être inauguré demain, dimanche. Mais, certains jeunes Manias s’opposent à cela en disant que les Tomas se réclament propriétaires de la ville alors que ce sont eux, les Manias, qui sont les propriétaires légitimes de la ville de Macenta. Et il se trouve que là où ce siège est construit, il faut traverser le quartier Mohamed V, qui est habité par les Manias, pour aller là-bas.
Ils ont érigé donc des barricades dans ce quartier pour empêcher les Tomas d’accéder au siège de leur patriarche. Cela dans le but d’empêcher que l’événement là (l’inauguration du siège) ait lieu demain. Et cela n’a pas été du goût de l’autre camp. C’est ce qui est à l’origine de ces affrontements entre les deux communautés », a expliqué le magistrat.

Selon d’autres sources, ce bienfait du Ministre d’Etat Oyé Guilavogui pour le Patriarche de Macenta a énervé les fils ressortissants de Macenta qui n’ont pas pu faire pour le patriarche, ce que le Ministre d’Etat a fait, depuis des années.
«Ils sont contre l’acte humanitaire du Ministre Oyé Guilavogui. Depuis des années ils occupent des postes de responsables mais ils n’ont pas pensé à de tels actes. C’est pourquoi ils manipulent des jeunes pour salir l’acte salutaire du Ministre d’Etat, Oyé Guilavogui. Ce sont des jeun manipulés par des cadres de Macenta qui sortent pour pagailler » nous confie-t-on.

Le plus marrant dans ces violences, c’est le silence cimetière du député uninominal de Macenta, Honorable Louceny Camara pour que la paix revienne dans la cité alors qu’un adage dit : « le silence devant un crime a sa complicité dans le crime commis ».

« Honorable Louceny Camara en lieu et place d’un acte humanitaire a préféré construire un hôtel à Macenta » a témoigné un citoyen.

« Au contraire, le Ministre d’Etat Oyé Guilavogui a investi dans plusieurs infrastructures à Macenta notamment la chambre froide, le don pour la réhabilitation du siège du RPG-ARC-EN-CIEL, le mausolée sur le tombo du fondateur de Macenta etc… »

Toutes nos tentatives pour joindre le député camara sur la question ont été vaines.

Nous y reviendrons.

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here