Accord politique : Abdoulaye Bah, rassuré d’être maire de Kindia, se réjouis

0
511

Après 6 mois de crise politique, le mercredi, 08 août 2018 le RPG Arc-en-ciel, l’opposition républicaine et le gouvernement guinéen sont parvenus à un compromis permettant de mettre fin à la crise post-électoral et l’installation des élus locaux. Une partie de ce nouveau compromis politique a fait que le pouvoir a concédé la commune de Kindia à l’UFDG.

Apres cette annonce, Abdoulaye Bah, la tête de liste de l’UFDG aux dernières élections communales qui est désormais sûr de reprendre la tête de la mairie urbaine de Kindia, se dit satisfait et se réjouis.

«Aujourd’hui, le gouvernement se réveille d’un long sommeil, nous ne faisons que le féliciter mais féliciter aussi l’opposition qui est restée sur sa position à savoir le respect des lois en Guinée», dit-il.

Pour le futur maire de Kindia, cet accord obtenu le mercredi entre la mouvance, l’opposition et le gouvernement, est à saluer. « Parce qu’il a permis d’éviter à la Guinée des affrontements. D’autant plus qu’à Kindia, a-t-il confié, les militants de l’UFDG n’était pas prêt à accepter le ‘’vol’’ de nos voix. »

Donc si la raison a prévalu sur la passion, en tant que légaliste, régalien et démocrate, nous ne pouvons que nous en réjouir, a affirmé M. Bah.

Il a, par ailleurs, regretté le temps perdu avant de trouver un dénouement à ce contentieux électoral « dans la mesure où, dira-t-il, la Guinée est un pays pauvre où tout est priorité, un pays où les manquements sont nombreux et énormes. »

« Normalement, on doit travailler tous les jours pour combler ces manquements.  Mais, c’est malheureux de perdre 6 mois de cette façon. On ne peut donc que se réjouir parce que la vérité a fini par triompher.  Aujourd’hui, tout Kindia est en effervescence », a conclu Abdoulaye Bah.

Sur ses ambitions, Abdoulaye Bah déclare : «Mes ambitions sont très simples. D’abord je me défini comme un nationaliste, c’est en science politique, je pèse mes mots. Cela veut dire que je privilégie l’intérêt des nationaux et l’intérêt national de la Guinée.  Ça veut dire que je vais défendre l’intérêt de la population de Kindia. J’ai été élu sur la base d’un projet de société que Kindia a entendu ici à travers la plateforme qui a été organisée par la société civile ou j’avais fait le résumé du projet de société que j’avais.  Notre marché est fatigué, c’est l’un des plus vilains marchés de la Guinée, il est colonial. On ne mérite pas ça à Kindia. Mes projets touchent toutes les facettes de la vie des humains sur la terre et bien évidemment sur la base du code des collectivités. Nous resterons dans le cadre de la loi».

Saliou Dia

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here