Retrait du SLECG à l’USTG : Kadiatou Bah contredit camarade Aboubacar Soumah et promet d’occuper le siège par tous les moyens.

0
461

Elus à la tête du syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée (SLECG) par certains enseignants, contre le groupe de camarade Aboubacar Soumah, kadiatou bah précise que le SLECG  reste et demeure une structure affilié à l’USTG. Elle l’a dit dans une déclaration rendue public le jeudi 9 août 2018 à la maison de la presse à Coleah.

Selon elle, le bureau exécutif national du syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée (SLECG) est surpris qu’un groupuscule de personne se réclamant d’un certains « SLECG inconnu », se targue de se désaffilier de l’union syndicale des travailleurs de guinée (USTG).

Pour rappel, elle a déclaré  que le SLECG n’est pas une propriété de camarade Aboubacar Soumah. « Le SLECG est une structure créée en 1991 qui a eu comme secrétaires  généraux, les camarades Luis Mbemba Soumah pour quatre mandats, Docteur sy savane pour un mandat et aujourd’hui la Camara madame kadiatou bah en début de mandat » a-t-elle rappelé.

Pour elle, pourquoi tout ce tohu-bohu est fait depuis plusieurs mois pour saper les bases du SLECG et de l’USTG.

En parlant l’occupation illégale du siège, la secrétaire kadiatou bah dénonce. «  les intéressés se permettent d’occuper illégalement les locaux du SLECG, construit par le premier secrétaire général en l’occurrence de camarade luis M’bemba Soumah, financé par la coopération canadienne, sur la base d’un projet préparé et suivi par le camarade Docteur Ousmane Wora Diallo ,1er secrétaire générale adjoint d’alors » ajoute-t-elle.

Pour terminer, elle a rappelé que leur  SLECG ne va jamais se désaffilier de l’USTG car enfanté par lui. Tout en demandant au groupe de camarade Aboubacar Soumah de déguerpir très rapidement le siège du SLECG.

A rappeler que le siège du SLECG a été pris en otage  par le groupe de Mme Kadiatou Bah, il   y a   de cela deux jours.

Saliou Dia

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here