Barrage de Souapiti : Nènè thierno Ramata Goulin-gaa, première victime de la montée des eaux

0
320

La population riveraine du fleuve Konkouré et l’union des impactés de Souapiti anciennement appelée l’union pour la défense des sinistrés de Souapiti viennent d’apprendre avec regret et énorme tristesse le décès d’une de leur membre suite à un naufrage dans les eaux du réservoir du barrage de Souapiti dans des circonstances douloureuses et regrettables.

Madame Nènè thierno Ramata Goulin-gaa membre de l’union et mère de six enfants dont deux jumeaux, vivait dans son village de khoulfa-bounkibè relevant de la sous-préfecture de Tondon dans la préfecture de Dubréka. Elle a rendu l’âme suite au naufrage d’une pirogue artisanale de fortune mercredi 07 octobre 2020.

Les populations complément isolées par faute de moyens mis à leur disposition par l’équipe projet mais également l’absence des infrastructures de franchissement liant les villages voisins, pour survivre elles se déplacent avec des moyens rudimentaires au risque de leur vie. C’est dans ces circonstances que cette pirogue qui embarquait à son bord cinq personnes en provenance du village de woundeyah pour le village de khoulfa-bounkibè deux villages voisins s’est renversée.

En effet, suite au remplissage du réservoir d’eau du barrage souapiti, les villages situés en amont, n’ayant pas été réinstallés, se sont retrouvés isolés, privés de toutes commodités engendrant une précarité aiguë pour la survie des populations. Cette situation rendant ainsi le coût de la vie plus cher à cela s’ajoute les conséquences corolaires immédiates de l’isolement :

La santé et la vie des populations sont sérieusement menacées par la montée des eaux du barrage souillant toutes les sources d’eau potable. Cette montée d’eau a engendré des situations compliquées notamment la présence des colonies de moustiques et autres insectes envahissant les habitants, la montée des animaux aquatiques, la présence des reptiles venimeux /mortels sèment la panique chez les villageois. Le manque de moyens de substance, l’absence des infrastructures de base (école, centre de santé, marché…) rendent ainsi la vie quasi-impossible dans ces zones.

C’est pourquoi, aujourd’hui les populations abandonnées à elles-mêmes se livrent à des activités de survies au risque et péril de leur vie. Chacun fait ce qu’il peut et quel que soit la manière ou le résultat obtenu dans l’espoir de survivre.

C’est dans cette circonstance que les jeunes des localités concernées, se voyant dans l’obligation de prendre leurs responsabilités pour permettre la mobilité afin d’assurer le minimum vital dans ces zones notamment pour assurer l’accès à l’alimentation et autres besoins fondamentaux des familles. Pour se faire ces jeunes ont confectionné des pirogues de fortunes de motricité humaine pour assurer la traversée entre les villages voisins en attendant les infrastructures de désenclavement du projet et de l’Etat promis qui tardent à venir.
C’est dans ces circonstances regrettables, malheureusement ce Mercredi, 07 octobre 2020 au soir, est survenu le naufrage entre les villages woundeyah et khoulfa-bounkibè entrainant le décès de notre regrettée Nènè thierno Ramata Goulin-gaa dont l’inhumation a eu lieu ce jeudi 08 octobre 2020 à 14h dans son village.
C’est dans ce contexte que l’Union des Impactés du barrage Souapiti s’est rendue dans les lieux à travers une forte délégation pour assister à la cérémonie de funérailles, présenter les condoléances à la famille éplorée mais également s’enquérir des circonstances exactes du décès. L’Union estime que si le projet et le gouvernement avaient bien anticipé les choses, dans les conditions normales, ce douloureux évènement n’aurait pas eu lieu.

C’est pourquoi au retour de la délégation, l’union a prévu une large communication pour non seulement condamner ce triste évènement afin d’éviter un évènement similaire dans les prochains mais également informer l’opinion publique sur les circonstances exactes du décès et réclamer justice pour les populations en exigeant à l’équipe projet de Souapiti et au Gouvernement de prendre des dispositions urgentes pour corriger les insuffisances sur le terrain.

BAH Elhadj Pour l’Union des impactés du barrage Souapiti.

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here