Crise Sociale en Guinée : Kassory tacle fort les syndicalistes

0
423

Venu pour présider la signature de la convention collective professionnelle pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration en Guinée, le premier ministre guinéen a déclaré dans son discours que la centrale syndicale guinéenne est mal structurée. Cette annonce a été faite ce mercredi 25 juillet 2018 à l’hôtel Palme Camayenne.

Tellement que la grève déclenchée par la classe syndicale guinéenne préoccupe à plus d’un titre le chef de gouvernement, il a profité l’occasion de remuer le couteau dans la plait des responsables syndicaux de ce pays.

Selon lui, il est important que le syndicalisme soit reformé en Guinée. « J’invite le monde syndical à se reformer. Il aura toute la compréhension et tout l’appui du gouvernement avec cette reforme. Nous voulons des syndicalistes en Guinée qui participent auprès du gouvernement en relation intelligente, participative avec les patrons à la création de la richesse et au meilleur partage de cette richesse dans la paix, pas dans l’affrontement » a-t-il martelé.

Plus loin Dr, Kassory Fofana a affirmé que le gouvernement n’a pas besoin d’affrontement et de confrontation. « Aucun pays ne se développe comme ça. Nous voulons un syndicaliste apaisé comme celui de  l’Europe. Nous voulons les syndicalistes avec lesquels, touts les problèmes sont résolus autour de la table. Je veux  qu’on me cite  un pays dans le monde où les syndicats sont partie prenante de la décision économique d’augmenter le prix du carburant » s’interroge-t-il.

En suite, il a déclaré que  le souci de son gouvernement, c’est moins ceux qui travaillent aujourd’hui, que ceux qui n’ont pas de travail. « Parce que ceux qui n’ont pas de travail sont les plus nombreux. Et pour qu’ils aient axés au  travail, nous devons créer les meilleures conditions aux patrons. Ça, nous devons avoir cette compréhension, le syndicaliste  doit avoir cette compréhension qu’on a un devoir de solidarité envers les plus faibles, envers les moins antis, envers ceux qui n’ont rien, pour créer les meilleures conditions pour que les patrons soient encouragés à créer les unités de production, pour résorber le déficit en terme d’emploi » lance-t-il.

Pour finir, Kassory Fofana a réitéré la disponibilité du gouvernement pour la  reforme des centrales syndicales en Guinée. « N’ayons pas peur des mots, il est essentiel que le syndicalisme soit reformé en Guinée » a-t-il conclut.

Pastoria Camara

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here