Diffamation de Kiridi Bangoura : voici la réaction de Cheick Ahmed Traoré…

0
260

Depuis quelques jours, le ministre conseiller à la présidence Naby Laye Youssouf Kiridy Bangoura fait l’objet d’attaque par certaines personnes qui l’accusent d’avoir affirmé que « sans le soutien du président de la transition Sekouba Konaté, le professeur Alpha Condé n’aurait pas été au pouvoir».

Pour lui apporter son soutien, l’activiste de la société civile Ahmed Sékou Traoré a dans un entretien qu’il a accordé à un de nos reporters ce vendredi 28 Aout 2020, cloué au pilori les les détracteurs qui se livrent à de telles pratiques envers une personnalité qui selon lui n’avait aucune décision dans l’organisation du scrutin présidentielle qui a permis au professeur Alpha Condé d’avoir la confiance du peuple de Guinée en 2010.

Ci-dessous, nous vous livrons le contenu de son intervention.

«Kiridy Bangoura n’était pas à la CENI. Dans les commissions de centralisation, chaque parti politique avait ses représentants. Qu’ils aillent donc s’attaquer à leurs représentants ou à la CENI d’alors. Les gens l’attaquent inutilement. S’il dit que Sekouba Konaté mérite une reconnaissance, il a raison en ce sens que il a accepté de passer le pouvoir a un civil. Cela par une élection libre et transparente. Kiridy n’a rien a se reproché car il n’était n’y de prés ni de loin mêlé à cette organisation. Les gens qui parlent là , n’est-ce pas le président par intérim Sekouba Savané qui a réglé les différentes revendications des partis politiques. Donc, il mérite reconnaissance. Il faut qu’on arrête la diffamation et la délation compromettante contre les uns et les autres. La Guinée doit pouvoir avancer et aller au-delà de ça. Quand nous écoutons cet audio contre M. Kiridi Bangoura, ça fait tout simplement rire parce que, je ne crois pas qu’il y ait un crime commis dans cette communication face à la situation. Donc, nous disons que Monsieur Kiridy Bangoura peut vraiment continuer à vaquer à ses occupations et laisser les délations et ces diffamations à son encontre, parce que ça ne veut rien dire. Combien de leaders politiques sont allés voir le capitaine Moussa Dadis Camara a Ouagadougou pour des questions d’élections. Tous les leaders ont été le voir pour avoir ses soutiens.», a-t-il argué.

Bolokada Sano 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here