Donald Trump a promis lundi de restaurer l’ordre dans une Amérique en proie à un déferlement de colère historique

0
8711

Le président américain Donald Trump a promis lundi de restaurer l’ordre dans une Amérique en proie à un déferlement de colère historique.

Il a menacé de déployer l’armée pour faire cesser les violences.

Donald Trump est confronté aux désordres civils les plus graves de son mandat alors que des centaines de milliers d’Américains protestent contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales, exacerbées par la crise du Covid-19.

Une semaine après l’homicide à Minneapolis de George Floyd, un homme noir de 46 ans asphyxié par un policier blanc, New York, Los Angeles et des dizaines d’autres villes américaines ont renforcé leurs mesures sécuritaires, décrétant ou rallongeant un couvre-feu nocturne pour vider les rues.

A Washington, plusieurs dizaines de manifestants ont été arrêtés sans violence dans la soirée pour violation du couvre-feu instauré à partir de 19H00.

Face aux troubles se surajoutant à la pandémie de coronavirus, Donald Trump avait annoncé plus tôt d’un ton martial le déploiement dans la capitale de “milliers de soldats lourdement armés” et policiers pour mettre un terme “aux émeutes” et “aux pillages”.

Il a jugé que les troubles de la veille à Washington étaient “une honte”.

Appelant les gouverneurs à agir vite et fort pour “dominer les rues” et briser la spirale des violences, il leur a lancé une mise en garde.

“Si une ville ou un Etat refuse de prendre les décisions nécessaires pour défendre la vie et les biens de ses résidents, je déploierai l’armée américaine pour régler rapidement le problème à leur place”, a-t-il lancé, dénonçant des actes de “terrorisme intérieur”.

“Il utilise l’armée américaine contre les Américains”, a dénoncé sur Twitter Joe Biden, son adversaire à la présidentielle de novembre.

Tandis que Donald Trump s’exprimait dans les jardins de la Maison Blanche aux airs de camp retranché, la police dispersait avec du gaz lacrymogène des centaines de manifestants rassemblés à l’extérieur de l’enceinte.

Bbcafrique.com

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here