En Guinée : Un ancien ministre israélien accusé d’espionnage au profit de l’Iran à Conakry

0
464

Les autorités israéliennes ont annoncé l’arrestation d’un ancien ministre et ex-député : Gonen Segev a été interpellé au mois de mai 2018 en Guinée Conakry. Israël a demandé son extradiction car l’homme est accusé d’avoir espionné au profit de l’Iran, actuellement le plus grand ennemi du pays. Il aurait livré à Téhéran des informations pendant six ans.

Gonen Segev a déjà connu la prison. Cet ancien élu de droite mais ministre dans un gouvernement de gauche avait été condamné à cinq ans de détention en 2004 après avoir tenté d’importer de l’ecstasy en Israël. Cette fois-ci, l’ancien ministre de l’Energie et des infrastructures d’Yitzhak Rabin et de Shimon Pérès au milieu des années 90 doit répondre d’intelligence avec l’ennemi en période de guerre et d’espionnage contre l’Etat d’Israël.

Selon les services de sécurité du pays, il aurait été recruté par les renseignements iraniens en 2012. Le premier contact s’est déroulé à l’ambassade d’Iran au Nigeria, pays où Gonen Segev vivait alors. Au cours des six dernières années, l’homme s’est rendu à deux reprises en Iran et a eu des contacts avec des agents du renseignement iranien dans plusieurs autres pays. Il disposait même d’un équipement lui permettant de chiffrer ces communications avec ses officiers de liaison.

Les enquêteurs estiment que l’ancien ministre a livré des informations sur le marché de l’énergie israélien, sur la sécurité de sites dans le pays ainsi que sur des diplomates et responsables de l’appareil sécuritaire. Gonen Segev, lui, affirme qu’il cherchait en fait à obtenir des informations de la part de l’Iran pour les transmettre à Israël.

http://www.rfi.fr/moyen-orient”

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here