Fête des femmes : Honorable Hadja Aissata Daffé recadre des femmes de la mouvance

0
109

Chaque année à l’instar des autres pays du monde, la Guinée célèbre la fête internationale des femmes. Pour cette 2020, les femmes de la mouvance présidentielle ont décidé d’accompagner le prof Alpha Condé dans son projet de nouvelle constitution. Cette idée n’est pas la bien venu chez les femmes de l’opposition guinéenne. C’est le cas de l’honorable Hadja Aissata Daffé, présidente nationale des femmes de l’UFR au cours d’un entretien accordé à notre rédaction ce jeudi 5 mars 2020 à Conakry.

D’entrée, l’honorable, Hadja Aissata Daffé a rappelé que les années passent mais elles ne se ressemblent pas.  « 2020 est une année charnière pour la Guinée. Dire que les femmes de la mouvance se préparent pour soutenir Alpha Condé dans son projet de nouvelle constitution, je pense que nous ne sommes pas au moment où on doit porter des uniformes, nous avons dépassé ce stade.  Sur les 365 jours, on a donné qu’une seule journée aux femmes, et cette journée nous devons en profiter pour exposé nos problèmes aux gouvernants. Je suis vraiment déçu avec tout ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays, avec toutes le violences faite aux femmes », souligne Hadja Aissata Daffé.

Poursuivant, elle a énuméré quelques violences faites aux femmes « Nous avons des femmes qui sont en prisons à cause de leur opinion, nous voyons des femmes tuées par leur mari, voici des problèmes qui doivent intéresser les femmes sur lesquels nous devons plaider. Il faut que les femmes soient sécurisés, que les femmes soient protégées. Quand vous prenez les 8/10 des femmes sont violentées dans notre pays. Donc, nous devons nous battre pour ça que de parler la nouvelle constitution », a-t-elle dénoncé.

Pour finir, elle a dit ceci. « Nous les femmes de l’opposition, nous ne pouvons nous associer à cette fête avec tous ces problèmes », conclut-elle.

Aboubacar Camara

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here