Forum Inter-religieux : Elhadj Bakary Diawara sollicite au CNRD le bipartisme en Guinée

0
222
Du 14 au 15 juillet 2022, le palais du peuple de conakry a abrité le Forum National Inter-religieux organisé par le Conseil National de de Transition (CNT). Ce forum a regroupé les différents religieux de la Guinee et d’afrique pour parler de la paix et la cohésion sociale dans cette transition. Prenant part a ce forum, Elhadj Bakary Diawara vice-président chargé de la sécurité à la confédération générale des entreprises de Guinée (CGE-GUI) qui a représenté le bureau du patronat unifié a lancé un appel au CNRD pour mettre de l’ordre au sein des multitudes partis politiques en Guinée. 

Dans son intervention, Elhadj Bakary Diawara a tout d’abord salué cette initiative du Conseil National de la Transition (CNT) qui a pour vocation la paix et la cohésion sociale dont sa structure a pris part.

«La participation du patronat au Forum National Inter-religieux a été vraiment significative. Nous sommes présent a ce forum où nous avons retrouvé tous les religieux de Guinée et de l’Afrique, ça nous a beaucoup enchantés . J’ai vu des imams par exemple l’imam ratib de Maroc, des religieux du Mali, Sénégal un peu partout y compris tous les imams de la République de Guinée qui sont venus pour prôner la paix. Parce qu’on ne peut rien fait sans la paix, la paix est sine qua non du développement d’un pays, s’il n’y a pas de paix on ne peut rien faire si vous voyez que tout le monde s’est retrouvé là c’est parce qu’il y a la paix…Ça nous a appris on a vu des gens qui ont commencé par l’Arabe après ils ont parlé le français et après ils ont parlé l’Anglais , on a vu ça ici c’est pour vous dire que c’est les gens qui ont le savoir, le savoir faire et le savoir être. Le patronat est très  ravis et j’irais fait le compte rendu à mes présidents qui m’ont délégué.», a-t-il dit.

Parlant de refondation du pays qui est une mission primordiale pour la junte au pouvoir, il apprécie les actes posés par le président de la transition à travers l’unification de beaucoup de structure qui étaient divisés durant des décennies et qui sont aujourd’hui unifiés.

 » La chance que nous avons avec le CNRD, ils sont venus prendre sur nous. Au patronat nous avons fait 20 ans de cacophonie, on a fait quatre ans de lutte, quatre patronats. Nous avons fait sept ans de guéguerre dans le vide. Vingt ans il n’y avait pas de bureau. La chambre de commerce aussi pendant plus de vingt ans. Nous nous avons fait sept ans ici vous avez suivi ça. Nous étions des ennemis aujourd’hui nous sommes devenus des amis. Il y a l’unification des quatre patronats mais ça c’est salutaire. La chambre de commerce vingt ans il n’y avait pas de chambre de commerce, ils sont venus ils ont mis la chambre de commerce, ils ont mis le patronat, ils sont entrain de régulariser la société civile », a-t-il affirmé.

Il a par ailleurs interpelé les politiciens a leurs responsabilités  pour la stabilité du pays en cette période de transition.

«Je lance un appel aux politiques d’assumer leurs responsabilités et de prôner la paix et la quiétude sociale. Vous savez aujourd’hui qu’est ce qui se passe ? Quand par exemple l’état dit que c’est blanc, eux ils disent que c’est noir ça ne peut pas aller dans un pays. Et si les politiques cherchent à les empêcher à jeter les bâtons dans leur roue mais ça ne peut pas marcher ». 

Il a en outre sollicité le CNRD de mettre en place le bipartisme pour le développement et la paix dans le pays. 

 » Moi je solliciterais au CNRD de mettre deux partis avant qu’il ne parte . Parce qu’on me dit qu’il y a 190 partis politiques. Ils n’ont cas suspendu les 190 partis et maintenu deux partis seulement. Lorsque Lansana Conté a dit le bipartisme il n’y a pas ce que les gens n’ont pas dit, ils ont crié mais aujourd’hui nous sommes multipartisme. Il y a des partis politiques qui ont leurs bureau dans leurs sacs ils ne font que polluer l’atmosphère de notre pays ça ne marche pas. Alors moi je voudrais à ce que eux aussi ils n’ont cas décidé d’enlever tous ces partis politiques qui n’ont pas de siège et maintenir deux partis politiques seulement », a sollicité Elhadj Bakary Diawara.

Pour terminer, Elhadj Bakary Diawara lance un appel a toute la population guinéenne a la paix et la quiétude sociale, avant de remercier le président du Conseil National de la Transition (CNT) pour cette initiative.

Bolokada Sano

626641732

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here