Guinée: le Forum National des Jeunes des Partis Politiques demande au CNRD de respecter la charte de la transition

0
125

Ce vendredi 15 octobre 2021, lors d’une conférence de animée à kipé dans la commune de Ratoma, le forum national des jeunes des partis politiques (FONAJEP) a demandé aux nouvelles autorités de respecter la charte de la transition.

Selon le président de cette structure, Alseny Sékou Bangoura ce Forum National des jeunes des partis politiques (FONAJEP) est une organisation créée et animée par les jeunes leaders de 35 partis politiques légalement constitués en Républiques de Guinée depuis le 13 mai 2013.

Son objectif est de rassembler les jeunes des partis politiques dans leur diversité, afin de promouvoir la démocratie, la paix et le dialogue politique en guinée. Prévenir les conflits et cultiver l’intégrité au sein de la population en générale et la classe politique juvénile  en particulier à travers la formation et la sensibilisation.

Il vise à capitaliser les valeurs d’une démocratie participative. «Le FONAJEP compte renforcer la cohésion sociale et politique, consolider de façons durable la paix, promouvoir les jeunes à travers leur participation à la gouvernance politiques en république de Guinée. Il entend également former une jeunesse politique responsable dévouée à la gestion de la chose publique avec intégrité, rigueur et honnêteté socio-économique durable du pays».

Dans la même logique, le FONAJEP invite les autorités de la transition à prendre en considération la participation d’au moins 30% de femmes et la place accordée aux organisations de jeunes dans la composition du conseil national de la transition (CNT). «De réserver le même quota à la jeunesse au sein du conseil national de la transition (CNT) et dans le gouvernement qui sera mis en place et, au-delà , traduire dans les normes qui seront adoptés au cours de cette transition , surtout la constitution , la participation des jeunes dans les organes de prise de décisions publiques a caractère électif et nominatif ».

Pour finir, il a demandé au président de CNRD de respecter la charte de la transition, notamment dans son article 2, aliéna 1et 2 qui dispose entre autres: La sauvegarde de l’intégrité du territoire national et la sécurité des personnes et de leurs biens; La refondation de l’Etat pour bâtir des institutions fortes, crédibles et légitimes garantissant un Etat de droit, un processus démocratique inclusif apaisé et durable, gage d’un développement social, économique et culturel électif.

Aboubacar Pastoria Camara

00 224 628 08 45 86

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here