Guinée/Présidentielle 2020 : un mouvement appelé ‘’coin sombre’’ s’engage pour la paix

0
181

Préoccupé par la situation sociopolitique de la Guinée, le mouvement ‘’le coin sombre’’ s’est déterminé pour la paix et la quiétude sociale à cette période électorale en Guinée. Le lancement officiel de cette structure a eu lieu ce jeudi 10 septembre 2020 à Conakry à travers une conférence de presse.

Dans sa communication, le président de cette structure, Maamoudou Traoré a rappelé que le coin sombre est un petit endroit en face du siège de la fédération guinéenne de Football à kaloum ou des jeunes se retrouvent souvent pour parler de la paix et des sujets d’actualité politique.

« Pour la petite histoire, l’idée de donner le nom ‘’coin sombre’’ a cet espace d’échange a pris corps quand un passant, pour se moquer de nous, a dit  ‘’votre coin est toujours sombre’’ ».

Selon la paix comme disait le président ivoirien Monsieur Félix Houphouët Boigny, ‘’n’est pas un mot c’est un comportement ‘’.

Concernant la situation que traverse la guinée, le premier responsable de cette structure invite acteurs sociopolitique du pays. « En cette période déterminante de la vie de notre chère Nation, nous devons tous œuvrer pour la paix. Chacun en ce qui le concerne doit promouvoir l’entente et la compréhension à travers des actes unissant davantage fils et filles de ce pays.

Aux acteurs de la société civile et leaders religieux de savoir qu’ils ont véritable rôle à jouer dans la sensibilisation des populations pour le renforcement et la consolidation du tissu social.

Aux politiques, tous bords confondus, de pacifier les débats pour l’intérêt supérieurs de notre vivre ensemble. Les débats à relents ethniques, les discours poussant au repli identitaire, les violences verbales doivent céder dorénavant la place aux discours conciliateurs.

Durant la campagne que les discussions soient essentiellement portée sur les bilant et les projets de société et non sur des valeurs subjectives.

A la presse de savoir que sa mission principale c’est de contribuer à souder les fibres sociales. Elle ne doit aucunement servir de passerelle à ceux qui veulent mettre le feu à ce beau pays ».

Pour terminer, il a demandé aux jeunes, acteurs majeurs de la vie de la guinée, de s’unir davantage, car  dit-il, l’avenir de ce pays repose sur leurs épaules. «Nous devons refuser la division et la manipulation pour le bonheur de notre pays. Donnons-nous les mains pour le salut de notre pays », conclut-t-il.

Barry                                   

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here