Journée internationale des droits de l’Homme : la Guinée célèbre la fête en différé

0
107

La république de Guinée a célébrée en différé la journée internationale des droits de l’Homme ce lundi 09 décembre 2019 sous le thème « les jeunes défendez les droits de l’homme ». C’est le premier ministre chef du gouvernement qui a présidé la cérémonie.

Dans son discours, Patrick Baha représentant de Madame le haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme a déclaré qu’ils ont une dette solvable à l’endroit de tous ces millions d’enfants, d’adolescents, de jeunes adultes qui se sont mobilisés et qui ont haussé le ton pour que les mesures immédiates soient prises contre la crise écologique et environnementale qui traque aujourd’hui la planète. « A juste titre, les jeunes de ce monde témoignent que leur avenir est en jeux, que l’avenir de tous ceux ou de toutes celles qui ne sont pas encore nés car ceux sont eux qui devons subir toutes les conséquences des actions et de l’inaction des générations les plus âgées que dirige actuellement les gouvernements et les entreprises, des décideurs dont dépend l’avenir des pays des régions et de la planète dans son ensemble », dit-il.

Selon lui, il ne faut pas laisser les jeunes seuls face à l’urgence climatique et aux nombreuses crises des droits de l’homme qui provoquent actuellement des turbulences simultanées tant dans les pays qu’à travers le monde. « Nous devons donc tous agir ensemble et de façon solidaire en concordance avec nos principes et urgences du moment », lance-t-il.

Il a enfin rappelé que nous pouvons et nous voulons défendre les principes universels des droits de l’Homme soigneusement élaborés qui vont dans le sens de la paix, de la justice et du développement durable. « Un monde où les droits de l’homme sont bafoués, un monde qui recule dans le passé plus sombre », conclut-il.

De son côté, Dr Ibrahima Kassiry Fofana, Premier Ministre, Chef du gouvernement a réitéré la volonté et l’engagement de son gouvernement à faire en sorte que les droits de l’homme puissent être respectés en république de Guinée.

A rappeler que c’est le 10 décembre de chaque année qui est prévu pour la célébration de la journée internationale des droits de l’Homme. En guinée, c’est a cause de la manifestation du FNDC que cette datte a été décalée.

Aboubacar Pastoria Camara

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here