Lancement des activités du SITA 2023 à Conakry : Voici le discours du premier ministre, Dr Bernard Gomou

0
59

Le Salon international du textile africain (SITA) qui est à 9ème édition a été lancé à Conakry le mercredi,  08 novembre 2023.  »La labélisation vecteur de lutte contre le piratage dans l’industrie du textile africain » a été le thème principal de cette présente édition.

Accompagné d’une forte délégation ministérielle, le Premier Ministre Dr Bernard Gomou a eu l’honneur de procéder au lancement officiel de cette initiative qui prône surtout le savoir-faire vestimentaires et artisanal de l’Afrique. Par la même occasion, le Premier Ministre parle de la réalisation en cours de six (6) villages artisanaux dans les localités de Kindia, Boké, etc.

La mise en place de mécanismes juridiques contre le piratage des œuvres artisanales ont aussi été évoqués. Nous vous proposons ci-après l’intégralité du discours de lancement du PM Dr Bernard Gomou.

«C’est un honneur pour moi de représenter à cette cérémonie de lancement le Président de la République chef de l’État Colonel Mamady Doumbouya à cette cérémonie de lancement du 9ème Salon International du Textile Africain, SITA que nous accueillons à Conakry durant cette semaine.

Fidèle à sa vocation panafricaniste et à sa tradition d’hospitalité, depuis son indépendance la République de Guinée a toujours accueilli les aimables fils et filles africains. Nous sommes donc heureux d’accueillir plus de 40 pays africains dans le cadre du développement et de la promotion de l’artisanat africain précisément sa filière textile.

Ces représentants de ces pays frères sont venus magnifier et valoriser le génie créateur de l’artisan africain et faire rayonner les qualités de ces produits sur le plan international, votre présence en Guinée démontré avec éloquence que la Guinée est devenue une grande destination touristique et un carrefour des grandes rencontres africaines et internationales.

Cela illustre éloquemment la qualité des réformes engagées par le gouvernement sous l’impulsion du Président du CNRD, Président de la République, Chef de l’État Son Excellence le Colonel Mamady Doumbouya. Je tiens à féliciter la prouesse du Ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat et le comité d’organisation pour l’expertise avec laquelle ce gigantesque travail a été réalisé. Ainsi qu’à l’Office national de l’artisanat qui grâce à ses efforts parvient à mettre en valeur la créativité des artisans Guinéens. Mesdames et messieurs je voudrais remercier que le gouvernement que je dirige à toujours accordé une attention particulière à l’artisanat dont les résultats se traduisent aujourd’hui par la réalisation en cours de six (6) villages artisanaux dans les localités de Kindia, Boké, Labé, Faranah, Kankan et Lola dont les taux d’exécution physique des travaux dépasse la moyenne des 50%. Concernant le cadre légal, la Loi révisée sur le code de l’artisanat vient d’être adoptée par le Conseil National de la Transition, aussi la validation des documents stratégiques sectoriels pour promouvoir et assurer la visibilité de ce secteur gros pourvoyeur d’emplois est un atout indéniable pour notre pays.

 

Je remercie nos partenaires techniques et financiers pour leur appui dans cette démarche. Le dynamisme des artisans Guinéens est à saluer en raison de leur participation aux foires et aux expositions, aux salons nationaux et internationaux, c’est pour couronner tous ces acquis que le gouvernement guinéen s’est engagé à organiser la 9ème édition du SITA à Conakry.

Mesdames et messieurs, si le salon permet l’organisation de parades, de défilés de mode, de formations et des conférences internationales il est aussi un lieu de partage d’expérience et d’idées sur le métier d’artisan et de renforcer les liens d’amitié et de fraternité entre les fils et filles de notre continent africain.

Parmi les thèmes pouvant être débattus, je vous encourage à réfléchir également sur la problématique de la protection intellectuelle de notre production artisanale qui souffre de la contrefaçon au profit d’acteurs économiques peu scrupuleux.

La majorité de nos artisans ont peu de ressources, alors quelle approche d’accompagnement peut-on mettre en place pour que les brevets puissent être délivrés pour protéger leur production. Quel mécanisme juridique peuvent être institués pour combattre la piraterie surtout lorsque son origine est hors du continent africain. Cet enjeu est de taille, n’oublions pas que certaines de ces productions constitue une part non négligeable de notre patrimoine immatériel et donc de notre identité, de notre image, du branding de nos différents pays.

Un autre enjeu est celui de la chaîne de valeur pouvant être bâtie pour augmenter les revenus des artisans. C’est pourquoi vous devrez tous profiter de cette grande retrouvaille pour permettre à l’Afrique de poser tous les jalons possible pour le développement et la promotion de son artisan afin de booster son décollage économique et scientifique. Mesdames et messieurs je ne terminerai pas cette intervention sans adresser mes encouragements et sincère félicitations à l’endroit du commissariat général du SITA qui depuis près de dix (10) ans parvient à tenir ce salon dans différents pays africains en invitant les différentes compétences africaines et mondiales en matière de textile et à partager leur connaissance avec les hommes du métier africain.

Ces mêmes remerciements vont à l’endroit de tous nos partenaires techniques et financiers au service public et aux organisations socioprofessionnelles qui ont déployé des efforts immenses durant les préparatifs de ce salon.

 

En fin je remercie le Président de la République, Chef de l’État Son Excellence le Colonel Mamady Doumbouya pour son soutien au secteur de l’artisanat depuis le 05 septembre 2021 et particulièrement à la tenue de cette 9ème édition du salon international du textile africain à Conakry.

Merci surtout pour l’éveil de conscience et pour sa vision clairement énoncée dans son discours à la tribune des Nations-Unies lors des 78èmes sessions de l’Assemblée nationale de cette institution mondiale.

J’aimerais ici m’inspirer de l’homme qui a mis son uniforme au service de son peuple, Président de la République le Colonel Mamady Doumbouya qui arborant fièrement et majestueusement le riche textile des 4 régions naturelles de notre pays avait impressionné le monde lors de sa prise de parole le 21 septembre dernier à la tribune des Nations-Unies pour les besoins de la cause, je le paraphreserais en ces termes : nous ne sommes ni pro ni anti tissus chinois, ni pro ni anti tissus français, ni pro ni anti tissus russes, ni pro ni anti tissus turque, ni pro ni anti tissus américain, nous sommes tout simplement pro textile africain, sur ces mots je déclare ouvert le salon international du textile africain.

Vive l’artisanat africain

Vive le textile africain

Vive l’unité africaine

Je vous remercie

Facebook Comments Box

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here