L’approche du mois de Ramadan : les mairies envahis par le mariage

0
523

A l’approche du mois saint de ramadan, les mairies des différentes communes enregistrent une vingtaine de mariage par jours. Souvent les administrateurs civils sont confrontés à plusieurs difficultés entre autres les perturbations des organisateurs, le refus de suivre le programme établit par l’État civil, non respect du dépôt des dossiers par le couple. Face à cette situation, notre reporter s’est rendu à la commune de Kaloum pour s’enquérir des réalités.

Le mariage à l’approche du mois de ramadan est devenu un phénomène récurent car le nombre de mariage célébré selon les statistiques de la commune de Kaloum estimé à plus d’une dizaine de mariages par jour.

« Comme vous avez constatez à l’approche de ramadan tellement que trop de personnes souhaitent se marié avant ce mois notre service peut programmer au minimum 9 à 12 mariages par jour », nous confie un             administrateur.

Dans la commune de Kaloum, le service de l’état civil a tout d’abord fait savoir le processus de la célébration d’un mariage. « Pour célébrer un mariage il faut d’abord le consentement des deux personnes. Ensuite adressé une demande à la mairie qui vous soumettra des dossiers à déposer qui sont : extrait de naissance, certificat de résidence, 4 photo d’identités, copie de la carte d’identité nationale, une demande de mariage faite par les deux personnes et un certificat de nuptialité, accompagné d’une somme symbolique de 100 000 franc guinéens et les samedis 150 000 francs guinéens », a-t-il confié.

Demandant les problèmes aux quels ils sont confrontés il répond en ces termes : « Nos gros problèmes se situe au niveau du jour de mariage comme vous avez constatez beaucoup de personnes souhaitent se marié avant ce mois. Notre service peut programmer au minimum 9 à 12 mariages par jour.  Dans ce cas le temps est court alors que les mariés ne commencent à venir que vers les 15 heures ou 16 heures, d’autres problèmes aussi majeures c’est les papiers, beaucoup de couples se présente chez nous les papiers qui ne sont pas au complet  et le non respect des rendez vous de mariage », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « le  Week-end passé, vendredi 8 mariage, samedi 11, dimanche 8.difficultés non respect du rendez-vous du mariage c’est-à-dire l’heure du mariage, faux documents, influence des corps en uniforme lors de la célébration du mariage, perturbations ou encore refus de suivre le programme établit par l’État civil, non respect du dépôt des dossiers par le couple. L’importance capitale en matière des recettes et importance sociale qui permet a la réduction de l’adultère et la prostitution », a-t-il ajouté.
A rappeler que selon l’avis de bon nombre citoyens, le mariage un acte juridique et religieux recommandé par Dieu et les autorités.

Ousmane Baga Conté

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here