Prix du carburant : syndicats et forces sociales font de nouvelles annonces

0
426

Les membres de l’inter centrale CNTG-USTG et les Forces Sociales se sont retrouvés dans l’après-midi de ce jeudi, 02 août 2018, à la bourse du travail. Objectif, trouver de nouvelles stratégies, en vue de contraindre le Gouvernement à baisser le prix du litre du carburant à 8 000 francs guinéens.

Au sortir de cette réunion qui a duré environ deux heures d’horloge (entre 14 heures 30 et 16 heures 35’), les acteurs sociaux ont fait deux annonces : la mise en place d’un comité ad hoc (composé de 10 membres et qui va discuter des voies à suivre dans les prochains jours en vue de faire fléchir le gouvernement) et la tenue d’une conférence de presse d’ici lundi prochain à la maison de la presse.

Après ce huit clos, c’est Boubacar Biro Barry, secrétaire général adjoint de la COSATREG qui a parlé au nom de ses camarades. Selon lui, il a été décidé de la mise en place d’une commission de travail, en vue de la remobiliser les troupes. « Vous n’êtes pas sans savoir que la grève continue, parce qu’il faut le rappeler, nous ne sommes pas en négociation avec le Gouvernement, nous sommes en concertation. Cette concertation a boité à cause de l’état de santé des leaders syndicaux et de la société civile. Donc, nous avons pris la décision de tenir une conférence de presse à la maison de la presse », a indiqué le syndicaliste.

Concernant la commission mise en place, monsieur Barry a annoncé cinq représentants du syndicat et cinq représentants la société civile pour essayer de relancer la protestation. En attendant, Boubacar Biro Barry a reconnu que la lutte n’a rien donné pour le moment : »jusqu’à date, nous n’avons pas réussi à faire fléchir le gouvernement. Et, les négociations formelles ne se tiennent pas. Donc, nous allons continuer à travailler dans le cadre de la pression…», a-t-il dit, sans pour autant expliquer les moyens par lesquelles cette pression se fera.

De son côté, Mamady Léno, porte-parole du jour des Forces Sociales a dit que cette réunion s’inscrivait dans la mise en œuvre du protocole d’accord signé récemment entre eux et les syndicats. « La collaboration sera basée sur un certain nombre de principes, un certain nombre de critères. Nous avons évoqué la mise en place des différentes commissions…», a-t-il dit.

 Guineematin.com

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here