RDC : La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, destituée

0
70

Les députés ont voté ce jeudi 10 décembre en faveur de la pétition visant son éviction. Cette nouvelle étape dans le bras de fer opposant Félix Tshisekedi et son prédécesseur hier encore allié a tourné en faveur de l’actuel président.

Les soutiens de Joseph Kabila ont joué et ont perdu. Ils étaient plus nombreux ce jeudi 10 décembre que lors de la plénière de mardi.

Après avoir critiqué la manière dont s’est faite la mise en place du bureau provisoire, après avoir hésité longtemps la veille, ils ont décidé de livrer cette bataille des urnes qui finalement leur a été fatale. Ils espéraient qu’avec ce vote, ils pourraient démontrer que la majorité parlementaire était encore entre leurs mains.

Jeanine Mabunda a fait le déplacement du palais du peuple. Elle comme ses autres collègues du bureau ont présenté leurs moyens de défense pour tenter d’inverser la dynamique.

Mais le vote a montré clairement le contraire. Joseph Kabila perd une bataille importante. Ce qui donne raison à Félix Tshisekedi qui affirmait que la majorité d’alors s’est effritée. Le député UDPS Paul Tshilumbu est satisfait et répond à ceux qui disent que l’argent a circulé :

C’est le maître corrupteur qui crie à la corruption. Dans ce pays, nous savons comment le système Kabila a fonctionné : la corruption, les intimidations, les violations des droits de l’homme […) Tous, nous sommes conscients de la misère de notre peuple et nous nous sommes dits que cette occasion nous ne pouvions pas la rater parce qu’elle est très importante pour la relation de notre pays.

Paul Tshilumbu

Le chef de l’État a un autre argument pour justifier sa décision de désigner bientôt un informateur pour identifier plus clairement une nouvelle coalition majoritaire à l’Assemblée nationale.

Avec rfi

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here