SYLI NATIONAL : Thierno Saïdou Diakité sur les nouvelles recrues

0
448

Le Syli national de Guinée, l’équipe nationale de football se renforce avec l’arrivée de nouvelles figures. Après un baptême raté avec le match contre la Mauritanie, le nouvel encadrement avec à son tête, Paul Put, vient d’enregistrer l’arrivée de nouveaux joueurs : Ibrahima Cissé de Fulham FC (Angleterre)Nazim  Sangaré d’Antalyaspor (Turquie)  et  Ernest Seka du Racing Club de Strasbourg (France). Quels sont les enjeux de cette nouvelle vague ? Que faudrait-il à l’équipe pour atteindre ses objectifs ? Pour répondre à ces questions, nous avons tendu notre micro à Thierno Saidou Diakité, dit ‘‘Tino’’, consultant sportif et membre de la Commission d’Organisation pour la Coupe d’Afrique des Nations. Lisez !

Un atout à exploiter

C’est un atout que la Guinée ait des binationaux au sein de l’équipe nationale. Cela se justifie par leurs  expériences et leurs compétences. Mais ce qui reste clair, il faut que l’entraîneur Paul Put et son staff technique puissent exploiter ces talents et en faire une bonne équipe. Car ne l’oublions pas, l’objectif pour lequel le nouveau sélectionneur a signé est de faire qualifier la Guinée à la prochaine CAN de 2019 et la coupe du monde 2022.

Le défi ? Réussir l’osmose

Je soutien qu’il ne faut pas exclure les joueurs guinéens qui évoluent à l’étranger. Combinés aux joueurs locaux avec un entrainement intense et sérieux, le tout dans un esprit de d’équipe avec une bonne dose de patriotisme, je pense qu’on pourrait aboutir à de bons résultats.  En attendant, la fédération, de son côté, doit  s’engager à faire son maximum pour inverser la tendance ».

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here