BONHEUR FM : les journalistes en grève

0
500

Des journalistes de la radio Bonheur Fm  sont en grève  depuis ce  jeudi 26 avril 2018, ce après l’échec des négociations entre eux et la direction. Les confrères  réclament une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. 

Interrogé Mamadou Samba Sow,  porte-parole des grévistes ne va pas par quatre chemins :  « nous demandons une augmentation de salaire, l’attestation de travail, l’attestation de stage pour les stagiaires, mais aussi un règlement intérieur, parce qu’on sanctionne des gens pêle-mêle selon les humeurs des responsables. Il n’y a pas non plus de bulletin de paye. A la fin du mois  ils nous donnent de l’argent dans les enveloppes  et ils nous font signer sur une feuille volante  sur laquelle se trouvent les noms de tout le personnel. Donc, nous avons dit que cela n’est pas digne d’une entreprise »

Notre confrère dénonce aussi l’illusion que la direction de la radio entretiendrait de manière délibérée «  Il font croire à tout le monde que les travailleurs de la radio Bonheur FM sont les plus payés de tous les médias. Nous disons que cela n’est pas vrai. C’est une radio qui est fermée. A part les maigres salaires, il n’y a absolument rien. C’est pourquoi nous demandons une augmentation de salaire », précise Mamadou Samba Sow,

Ces  grévistes promettent  de se faire entendre si rien n’est fait dans les jours à venir et comptent entreprendre d’autres actions. D’autant des sanctions seraient envisagées contre eux, notamment le gel de leurs salaires.

Déjà, ils ont adressé des courriers pour informer à la fois la HAC, l’URTELGUI et le syndicat de la presse privée de Guinée.

Balla Yombouno

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here